Porté par la Fédération des associa­tions étudiantes des Alpes Maritimes (Face 06), un restaurant solidaire ouvrait ses portes en mars dernier dans notre ville. Ici, les jeunes peuvent passer un bon moment entre amis tout en dégustant un repas gratuitement. 

Des nappes colorées, des bougies, des guirlandes lumineuses… Au coin de la rue d'Alsace-Lorraine, en plein cœur de Nice, un restaurant solidaire spécia­lement conçu pour les étudiants a été inauguré le 5 mars dernier. 

Relire : INTERVIEW. Graig Monetti : "avec la crise sanitaire, le pays a une dette envers les étudiants"

Ici, tout est réuni pour qu'ils puissent se retrouver autour d'un moment de partage avec leurs amis, ou bien seuls pour faire de nouvelles rencontres. Idéal pour passer une soirée convi­viale, et totalement gratuite. 

IMG 6159 2
Photo : Noémie Meffre, Nice-Presse

"De mars à juin, nous avons pu fournir uniquement des repas à emporter car les restau­rants n'avaient pas encore pu rouvrir, à cause du Covid. 1.300 paniers ont été distribués" souligne Rémy Bruny, président de la FACE 06, à Nice-​Presse. "L'idée n'était pas de simplement de délivrer, mais surtout de créer un lieu d'échanges."

Ouvert à tous

Depuis le 3 octobre, les étudiants sont accueillis en présentiel, de 19 h à 22 h, tous les mardis et jeudis. Ici, aucun critère n'est demandé, excepté celui d'être inscrit dans un établis­sement d'études supérieures. 

"On s'est rendu compte que beaucoup n'osaient pas venir car ils ne veulent pas se consi­dérer comme étudiants précaires. Ils ont du mal à passer ce cap-​là. On enlève donc la justi­fi­cation pour éviter cette barrière que certains se mettent."

Lire aussi : Étudiants précaires : un nouveau "restaurant social et solidaire" va bientôt ouvrir à Nice

Ainsi, les jeunes en diffi­culté peuvent venir avec des personnes qui le sont peut-​être un peu moins pour "créer un moment de cohésion".

Plusieurs soirées sont d'ailleurs mises en place, en plus du repas. Ce jeudi 28 octobre, l'artiste Dïdjøk était présent. Invité par UCArts, "la Culture à l'Université Côte d'Azur", ce dernier a pu mettre l'ambiance tout au long du dîner.

IMG 6145
Photo : Noémie Meffre, Nice-Presse

Vers un triste record

Depuis son lancement, le restaurant solidaire affiche complet chaque soir, témoi­gnant du réel besoin des étudiants. 

C'est le cas de Christel Escude et Laura Vermeil. Ces deux amis étudient la psycho­logie sur le Campus de Carlone : "c'est la troisième fois que l'on vient. C'est sympa, la salle est jolie. On mange bien et gratui­tement. C'est vraiment une aide quand le frigo est vide, comme en ce moment."

Même constat pour Nada, en première année de commerce. "Je suis venue avec une amie et on attend de voir qui sera en face de nous. C'est un moyen de rencontrer de nouvelles personnes, mais surtout de finir le mois avec un bon repas. Ce qui n'est pas toujours évident."

Quelques mois seulement après la rentrée univer­si­taire, le constat est sans appel : "la demande a nettement augmenté." À l'épicerie solidaire de Nice, "300 dossiers" ont été déposés, l'année dernière à la même période "on en avait 150". 

"Je pense que l'on va encore battre un record, malheu­reu­sement. De plus en plus de gens sont dans le besoin" confie Rémy Bruny.

Pratique

Si vous désirez aller au restaurant solidaire, vous pouvez vous inscrire via ce lien

Pass sanitaire obligatoire

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.