Elle a officiel­lement été élue "Super Mamie" des Alpes-​Maritimes. Christine Danzeisen, 58 ans, est auxiliaire de puéri­culture. Ce dimanche 26 novembre, elle repré­sentera la Côte d'Azur lors de la finale nationale. 

Qu'est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans ce concours ? 

J'ai deux petits-​fils : Louis, 8 ans et Léon, 4 ans. L'un des deux m'a poussé à m'inscrire. Lors de la fête des grands-​mères, j'ai reçu une carte joliment enveloppée. Dessus, il a écrit qu'il pensait que je pouvais remporter le titre de "Super Mamie". Il ne s'est pas trompé… J'avais déjà entendu parler du concours, j'ai même été parmi les specta­teurs il y a une dizaine d'années.

À ce moment-​là, je n'étais pas encore grand-​mère mais j'avais vraiment trouvé génial le spectacle, mais aussi l'organisation ! C'est peut-​être resté incons­ciemment dans un coin de ma tête. Finalement c'est mon petit-​fils qui y a pensé. Son invitation m'a donné envie de parti­ciper. C'était une très belle surprise familiale. 

Le 28 octobre dernier, à Vence, vous avez remporté l'élection au niveau départemental… 

Pour moi, c'était inima­gi­nable de gagner ! Nous sommes vraiment arrivés sans se stresser. Mon petit-​fils n'avait toujours pas préparé de texte une minute avant de monter sur scène. Comme j'ai dit à beaucoup de monde, on s'est rendus au concours avec nos émotions et notre coeur : la preuve que cela fonctionne. 

Pour cette étape, on a présenté une choré­graphie sur deux musiques totalement diffé­rentes : l'une était entraî­nante et l'autre beaucoup plus calme avec "Mistral Gagnant". C'est une chanson qui me touche énormément, c'était assez émouvant. 

Comment préparez-​vous cette finale nationale ? 

Dès ce vendredi, on se retrouve à Nice avec les autres candi­dates. Au total, on est huit. Elle aura lieu ce dimanche 26 novembre au Palais de la Méditerranée de Nice. C'est une très belle élection, ça laisse de magni­fiques souvenirs. Avec mes petits enfants, on va présenter la même chose avec autant d'émotions, je l'espère.

On n'a pas eu trop le temps de répéter avec l'école et le travail. Mais on est en osmose, donc ça va fonctionner, je nous fais confiance. J'essaie de créer le plus possible de souvenirs avec eux, je suis une mamie comme ça. Je pense que c'est ce que l'on peut leur laisser de mieux. Avec ce concours, c'est bien parti. Je suis trop contente de vivre ça avec eux. 

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.