Des milliers de personnes ont manifesté samedi à Barcelone contre le surtou­risme dans la capitale de la Catalogne qui accueille chaque année des milliers de visiteurs, une colère qui monte en Espagne, deuxième desti­nation touris­tique mondiale.

Sous le mot de d'ordre : "Ca suffit ! Mettons des limites au tourisme", quelque 2.800 manifes­tants, selon la police, ont défilé pour exiger un changement de modèle écono­mique pour la ville, la plus visitée du pays.

"Nous n'avons rien contre le tourisme, mais contre l'excès de tourisme, si, parce qu'il rend la ville invivable", explique Jordi Guiu, socio­logue barce­lonais de 70 ans.

Derrière une banderole "réduisez le tourisme maintenant !", les manifes­tants ont défilé en scandant des slogans tels que "les touristes hors de nos quartiers", s'arrêtant devant certains hôtels à la surprise des visiteurs.

Les détrac­teurs du surtou­risme dénoncent princi­pa­lement son effet sur le prix du logement - les loyers ont augmenté de 68% au cours de la dernière décennie, selon la mairie de Barcelone -, mais aussi ses consé­quences délétères sur les commerces locaux, l'environnement ou les condi­tions de travail des employés locaux.

"Les commerces du quotidien ferment pour laisser place à un modèle commercial qui ne correspond pas aux besoins du quartier. Les gens (…) ne peuvent pas payer les loyers, ils doivent partir", se plaint Isa Miralles, musicienne de 35 ans qui vit dans le quartier de la Barceloneta.

Barcelone a accueilli l'année dernière plus de 12 millions de touristes, selon la municipalité.

Pour faciliter l'accès au logement des habitants, la mairie a récemment annoncé vouloir mettre un terme à la location d'appartements touris­tiques d'ici à 2029.

Des îles Baléares aux Canaries en passant par les grandes villes touris­tiques d'Andalousie comme Malaga, les mouve­ments hostiles au surtou­risme se multi­plient en Espagne.

Deuxième desti­nation touris­tique mondiale derrière la France, l'Espagne a accueilli l'an dernier un record de 85,1 millions de visiteurs étrangers.

La région la plus visitée a été la Catalogne avec 18 millions de visiteurs, suivi des îles Baléares (14,4 millions) et les îles Canaries (13,9 millions). Le tourisme en Espagne repré­sente 12,8% du PIB et concentre 12,6% des emplois.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.