Trop pauvres en logements sociaux, plusieurs communes azuréennes vont être sanctionnées

Le département des Alpes-Maritimes compte seulement 11% de logements sociaux alors que la loi en prévoit 25% 
nice côte d'azur habitat
Photo : Ayla Mokhtari (à titre d'illustration)

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
0
Shares

SOCIAL — «Nous ne sommes pas arrivés à notre objectif, celui de convaincre les collectivités et les bailleurs sociaux». Pierre Dartout, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, regrette l’insuffisance de logements sociaux : seulement 9.960 agréments ont été signé en 2019, plutôt que les 12.000 espérés.

Nos confrères de Batirama rapportent que notre région, fortement touchée par les inégalités, ne respecte pas la loi SRU (Solidarité Renouvellement Urbain) qui oblige les communes à avoir au moins 25% de logements sociaux.

Certaines en comptent à peine 5%. Un problème de taille qui se confirme notamment dans les Bouches-du-Rhône, avec au moins 24 communes qui ne suivent pas la loi.

A LIRE AUSSI… Après le drame de la rue d’Aubagne, les maires vont pouvoir interdire la location des logements insalubres 

Le préfet qui pense que «ça pourrait être mieux à Marseille et il y a des efforts à Nice» regrette notamment le terrible drame de la rue d’Aubagne qui avait vu deux immeubles s’effondrer en 2018 dans la cité phocéenne.

Le département des Alpes-Maritimes compte seulement 11% de logements sociaux alors que la loi en prévoit 25%.

La demande est pourtant très importante : 37.000 foyers sont actuellement en attente d’un logement. 70% des familles azuréennes y sont éligibles.

Les municipalités concernées en Région Sud PACA devraient être sanctionnées très prochainement pour ce manquement à la loi.

Partagez cette info :

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse