Lancé il y a moins d'un an, "Quilombo" propose une cuisine 100% argentine, avec des viandes d'exception qui attirent les locaux, les touristes, mais aussi la diaspora sud-américaine.

Le décor est planté dès l'entrée. Sur les murs, les références sont partout. Mais une en parti­culier revient avec insis­tance et ne trompe pas.

Des photos mythiques, des maillots dédicacés, des magazines dédiés, des livres, des chiffres : Diego Maradona, véritable idole du pays et légende du football, est fièrement mis à l'honneur au sein du restaurant tenu par Philippe Moncuat et Gaspard Joulia, deux franco-argentins.

6 1
Les références à Diego Maradona sont partout (Photo © Romain Boisaubert/​Nice-​Presse)

"C'est un personnage emblé­ma­tique, comme on n'en fait plus, mais surtout sympa­thique, un peu à notre image, sourit le premier, admirateur de l'icône. Malgré son exubé­rance, Diego Maradona est un symbole du pays, qui a naturel­lement sa place ici."

Comme ces magni­fiques clichés de la pampa des années 1980 immor­ta­lisés par un photo­graphe local et qui embel­lissent les murs d'un établis­sement qui sent bon l'Argentine d'antan. Dans la décoration, mais aussi et surtout dans l'assiette.

Viandes et vins du pays

"Nos viandes sont direc­tement importées d'Argentine, tout comme la sélection de vins que nous proposons, issus de toutes les régions du pays, du Mendoza à la Patagonie, précise Gaspard Joulia, qui a longtemps vécu à Córdoba. Pour ce qui est des poissons, en revanche, nous cuisinons ceux issus de la pêche locale."

Que vous cherchiez une ambiance intimiste avec votre moitié ou une grande tablée pour rire entre amis, tout est pensé dans la salle pour vous faire passer un agréable moment. Et pendant les beaux jours, une terrasse vous accueillera également le soir, mais aussi le midi, où deux formules vous attendent.

7
Les viandes proviennent direc­tement d'Argentine (Photo © Romain Boisaubert/​Nice-​Presse)

"Nous proposons des plats variés, avec une entrée ou entrée, plat et dessert, détaille Philippe Moncuat. À la carte, vous pouvez retrouver du faux-​filet, des burgers avec du rumsteck ou encore la milanesa."

Pour le plus grand bonheur des résidents et des touristes, mais aussi et surtout des nombreux Sud-​Américains installés à Nice, qui raffolent du restaurant. De petites plaques dorées avec le prénom et le nom des plus fidèles sont d'ailleurs ancrées sur le bar, comme pour renforcer encore un peu plus cet esprit de famille si cher aux Argentins.

En savoir +

  • Prix : entre 40 et 50 euros par tête le soir et 25 ou 30 euros la formule le midi
  • Horaires : du mardi au samedi (12h-​14h et 19h-22h)
  • Adresse : 4, place Guynemer, 06300 Nice
  • Contact : 04 89 98 05 42

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.