Des collèges plus sobres, c’est le mot d’ordre du Département. La collec­tivité maralpine veut radica­lement améliorer la perfor­mance énergé­tique des établis­se­ments scolaires.

Par des actions, des rénova­tions et des construc­tions, les Alpes-​Maritimes ont un objectif, que les collèges gérés par la collec­tivité deviennent des lieux plus sobres sur le plan énergétique. 

Pour cela, deux aména­ge­ments sont prévus, avec l’ambition d’atteindre les 25% d’économies sur 10 ans : remplacer les actuels éclai­rages par des LED, mais également la réfection des isolations. 

Réduire la consommation d'eau de 30% d'ici à 2030

Au sujet de l’eau aussi, le Département a lancé plusieurs initia­tives : installer des équipe­ments sanitaires plus économes (robinets d’urinoirs, toilettes à faible consom­mation…), rempla­cement des lave-​vaisselle trop gourmands et amélio­ration de la détection des fuites grâce à un système de gestion et de suivi assisté par l’intelligence artifi­cielle. Avec ces change­ments, il espère se rapprocher des -30% de consom­mation en 2030. 

Enfin, les collé­giens seront sensi­bi­lisés à cette cause lors d’ateliers sur le thème de la précieuse ressource. 15.000 kits pédago­giques seront distribués gratui­tement aux élèves de 5e pendant l’année scolaire 2023-2024. 

Des travaux de végétalisation dans 13 collèges depuis 2022

Autre aspect du dispo­sitif, la végéta­li­sation des cours de récréation. Cela permet de limiter les îlots de chaleur, d’offrir aux ensei­gnants et aux jeunes des espaces de détente et de fraîcheur. Des lieux favorables à la santé et au bien-être. 

Ainsi, depuis 2022, 13 établis­se­ments ont bénéficié de travaux servant à la plantation d’arbres et de végétaux. À Risso et Ségurane, du côté de Nice, mais aussi à Paul Langevin (Carros) aux Baous (Saint-​Jeannet), entre autres, les revête­ments tradi­tionnels ont été remplacés par d’autres plus respec­tueux de l’environnement.      

Le futur établissement de Levens entre dans ce plan

Exemple de cette volonté de rendre les collèges plus compa­tibles avec le dévelop­pement durable, le futur centre scolaire qui verra le jour à Levens pour la rentrée 2026-​2027. Un établis­sement de 4.200 mètres carrés, dont 250 dédiés aux panneaux photovoltaïques.

Le bâtiment s’inscrit dans le cadre du Plan Collèges 2028, répondant aux exigences de la nouvelle régle­men­tation environ­ne­mentale. Il doit arriver à un bilan énergé­tique nul et à une empreinte carbone réduite. 

On y trouvera une chauf­ferie au bois (ou géothermie), des vitrages perfor­mants, des brasseurs d’air, une cheminée à vent et concrè­tement, tout ce qu’il faut pour maintenir l’édifice à une tempé­rature tempérée, même lors des périodes de forte chaleur.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.