Lundi 23 mai, le Conseil dépar­te­mental se réunissait en séance plénière. Au programme des bonnes nouvelles, le nombre de bénéfi­ciaires du RSA a baissé de 5.000 personnes au cours de l'année 2021.

Le parfait équilibre entre action sociale et gestion rigou­reuse de l'argent public ? Avec 579 millions d'euros dépensés pour ces missions l'an passé, le bilan de semble positif dans les Alpes-​Maritimes. Entre deux initia­tives pour le pouvoir d'achat, le CD06 a annoncé que le nombre de bénéfi­ciaires du RSA, le revenu de solidarité active, était passé de 27.000 à 22.000.

C'est le retour dans le monde profes­sionnel qui a été porteur. Depuis 2014, la collec­tivité s'appuie sur le Plan Emploi-​Insertion 06 et vient en aide aux allocataires.

Les individus concernés disposent d'un accom­pa­gnement person­nalisé dans leur reprise d'activité, mais aussi de forma­tions. Une démarche qui se fait en concer­tation avec les entre­prises qui recrutent.

Il faut dire que les perspec­tives sont positives pour 2022 chez nous, comme nous l'indiquions dans cet article.

Le retour à l'emploi s'effectue avec une certaine rapidité pour éviter un enlisement adminis­tratif. "Les personnes qui viennent d’entrer dans le RSA sont celles qui ont la plus grande proba­bilité d’en sortir rapidement" indique le CD06.

Près de 16 millions d'euros sont alloués chaque année à la réinsertion profes­sion­nelle. Au cours du mois de février, 1.200 bénéfi­ciaires du RSA ont retrouvé un emploi.

En plus de cet accom­pa­gnement, le Département traque les éventuels tricheurs grâce à une brigade "anti-​fraude" en place depuis 2011. Entre la création de l'unité et 2020, près de 78 millions d'euros auraient été économisés.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.