Attentat : «par sécurité», le député Ciotti ne veut plus du terroriste de Notre-Dame au CHU de Nice

chu nice
Photo : DR

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
26
Shares

FLASH/ATTENTAT DE NICE — L’imbroglio autour de l’hospitalisation de Brahim I, l’auteur présumé de l’attaque terroriste de Nice, se poursuit. Touché par plusieurs balles tirées par les policiers municipaux arrivés très rapidement après le début de l’attentat, l’assaillant est hospitalisé dès le jeudi 29 octobre.

Des protestations, tendues, ont éclaté devant l’hôpital niçois où il reçoit des soins intensifs les jours suivants. En début de semaine, on apprenait que le terroriste de 21 ans est également positif à la Covid-19 : hier, mardi 3 novembre, son pronostic vital restait «réservé», alors que les enquêteurs souhaitent l’interroger sur ses complices éventuels.

Alors que chef de l’équipe médicale en charge confie son malaise dans Nice-Matin ce mercredi, le député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti a fait valoir les risques de sécurité qui pèseraient sur l’hôpital.

En conséquence de quoi, l’élu LR demande son transfert «vers une autre structure», après s’être «entretenu avec les responsables médicaux du CHU de Nice».

Reste à savoir si un tel déplacement est possible, alors que l’état du meurtrier présumé s’est «dégradé» ces dernières heures.

Partagez cette info :

Total
26
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse