Culminant à 394 mètres d'altitude, les falaises Soubeyranes comptent parmi les plus hautes de France, après celles d'Étretat en Normandie et du Cap Blanc-​Nez, dans le Pas-de-Calais.

Vus depuis Cassis, ces imposants rochers sont majes­tueux, et leur couleur ocre apporte au paysage des tons chaleureux, d'autant plus lorsque le soleil couchant l'éclaire !

Cet amas coloré, qui s'avance dans la Méditerranée, fait la fierté des Cassidens. Ces falaises font d'ailleurs partie du parc national des Calanques, qui protège la faune et la flore depuis 2012. Pour y accéder, il faut emprunter la célèbre route des Crêtes (ou D141), pour un périple magique entre mer et garrigue reliant les communes de Cassis et de La Ciotat.

Tout le long de ce chemin, des points de vue extra­or­di­naires sur les baies des deux villes se dévoilent, dans un décor naturel et apaisant. Autour, on peut également apercevoir les reliefs avoisi­nants, comme les massifs des Calanques, de la Sainte-​Baume et, plus loin, de la Sainte-Victoire.

Un magni­fique paysage déjà convoité pendant la Préhistoire, puisque des traces sur les lieux témoignent du passage de ces popula­tions, comme des objets et des ossements datant du Néolithique. Des grottes ont aussi servi d'abri, comme en atteste la repro­duction de la grotte Cosquer, située à côté du Mucem, à Marseille.

D'autres vestiges ont été retrouvés et remontent à l'Antiquité, comme des restes de bergeries, de cultures ou de potagers en restanques. Le grès trouvé sur place servait de matière première pour les construc­tions, la fabri­cation d'outils utilisés sur les chantiers navals ou pour la sculpture.

Décor naturel préservé

Les prome­neurs seront heureux d'apprendre que des sentiers de randonnée sont acces­sibles depuis les points de station­nement, tandis que les plus vaillants aiment à s'adonner à l'escalade sur ces parois verticales.

Cette route pitto­resque est très fréquentée l'été, ce pourquoi il est préfé­rable d'y venir hors saison, lorsque les beaux jours sont annoncés ! L'endroit vaut le détour pour la magie qu'apportent ses panoramas tout autour, et n'est pas très sinueuse, ce qui permet de bien rouler dans un sens comme dans un autre !

Afin de contenter tous les visiteurs, la mairie de Cassis a d'ailleurs récemment opté pour une belle alter­native : la piéton­ni­sation de la route des Crêtes tous les dimanches à partir du printemps ! 

À l'image de Marseille, qui piétonnise sa Corniche tous les trimestres, cette décision vise à faire profiter au plus grand nombre de cet écrin naturel, sans nuisance sonore. Un véritable succès auprès des locaux qui ont déjà pu expéri­menter le dispo­sitif en octobre dernier.

En-​dehors de ce temps d'accalmie, les touristes peuvent également emprunter la route pour aller jusqu'à La Ciotat, où se trouvent deux sublimes calanques, celles de Mugel et de Figuerolles. Des endroits là encore très préservés et agréables pour une balade, ou un petit plongeon dans des eaux cristallines.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.