«L’Étudiant» a publié son palmarès 2020–21 des villes étudiantes ! Découvrez la place de Nice

classement villes étudiantes
Photo : Alexis Brown

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
1
Shares

Le magazine L’Étudiant publie ce mardi 15 septembre son classement général des villes étudiantes de France 2020–2021. «44 villes ont été passées au crible au regard de cinq grandes familles de critères que sont l’attractivité, la formation, la vie étudiante, le cadre de vie et l’emploi».

ENSEIGNEMENT — C’est une tradition depuis 2006 : L’Étudiant dévoile cette semaine son classement des villes étudiantes françaises où il fait bon vivre.

Le palmarès est toujours basé sur l’analyse de cinq familles de critères ainsi que 16 indicateurs : il «évalue à la fois l’attractivité, la qualité des formations et de la vie étudiante mais aussi le cadre de vie et la situation de l’emploi des 44 unités urbaines de plus de 8.000 étudiants.»

Nouveauté de cette année, la qualité de l’air, la présence des transports de nuit et la part d’étudiants internationaux dans les universités (et non plus en échange Erasmus) sont également pris en compte.

Le top 10

Toulouse se classe première, Lyon puis Rennes complètent le podium. Montpellier, Nantes et Grenoble se tiennent quant à elles «dans un mouchoir de poche». Bordeaux progresse et se classe septième. Strasbourg et Paris suivent mais cette année, c’est Aix-Marseille qui intègre le top 10.

Et Nice?

La capitale azuréenne se classe 16ème sur 44. «Les deux principaux atouts de Nice sont sans conteste le climat mais aussi la politique de la ville en faveur des étudiants» note ainsi le journal.

Est souligné le cadre de vie «pour le moins appréciable» dans lequel évoluent les étudiants, ainsi que «la qualité de l’air (qui) joue également en faveur de la ville».

Point faible : le prix du logement

«La ville poursuit ses efforts en faveur des étudiants en leur proposant un accompagnement à tous les niveaux : mobilité internationale, logement, première embauche, restauration, permis de conduire…» met en avant l’Étudiant.

«Avec l’aide, entre autres, de l’association étudiante FACE 06, Nice organise aussi différents événements festifs dès la rentrée. Festivals, musées, cinéma… La métropole fait également partie des quelques villes qui disposent d’une offre culturelle très diversifiée et appréciée par les habitants.»

Nice perd en revanche quelques points sur le logement. Les étudiants doivent débourser en moyenne 565 euros par mois pour leur loyer ce qui fait de la métropole la deuxième ville la plus chère de France, après Paris.

À lire sur «L’Étudiant»

Partagez cette info :

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
chaises bleues nice
Lire...

ANALYSE — Et si on réinventait le tourisme?

Si la crise actuelle représente une véritable menace pour l’économie touristique, elle est en même temps l’occasion rêvée de réfléchir à ce qu'elle pourrait être demain... à condition de ne pas se contenter de discours
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse