Nombreux sont les inter­nautes "rassu­ristes" qui croyaient avoir trouvé là, depuis plusieurs semaines, leur argument ultime contre les restric­tions anti-​Covid. Pourquoi porter des masques dans la rue si ils ne servent à rien (ce qui fait débat) et que Monaco ne l'impose même pas ? Pourquoi fermer nos bars et restau­rants alors que la Principauté ne le fait pas mais s'en sort bien avec son taux d'incidence et ses hospi­ta­li­sa­tions ? Et pourquoi les Monégasques ont encore droit à leurs salles de sport, et pas les Niçois ?

monaco coronavirus

Premièrement, parce que tout ce qui vient d'être cité ci-​haut n'est plus toujours possible depuis un moment, et deuxiè­mement, on ne peut pas dire que les indica­teurs sanitaires de nos voisins soient si brillants que cela, de l'aveu même du gouver­nement princier.

Lire > La situation s’aggrave : Monaco prend de nouvelles restric­tions contre la Covid-19

Covid-​19 : les restrictions à Monaco

Comme nombre d'internautes l'ont relevé sur Facebook et Twitter pour pointer le cas français (et anglais, italien…) il n'y a pas de confi­nement strict chez nos voisins. Il y a néanmoins un couvre-​feu 20 heures à 6 heures du matin, sur le même modèle que le nôtre (sauf notamment dans les Alpes-​Maritimes, où il débute à 18 h).

Des déroga­tions existent, pour certains établis­se­ments, comme les salles de jeu et de spectacle, jusqu’à 21h30.

Lire > Covid-​19 : Face à la hausse des cas, Monaco limite l’accès à ses restaurants

Depuis quelques jours, l'accès aux restau­rants a été interdit à ceux qui ne résident pas Monaco, ou qui n'y travaillent pas. Un strict protocole sanitaire y est en vigueur.

Les salles de sport ont également une nouvelle fois baissé le rideau, après une ré-​ouverture fin décembre. Les bars, sont, eux aussi, fermés.

Pour ce qui est du masque, il est tout à fait fantai­siste d'estimer qu'il n'est pas imposé. Comme en France, il est "obliga­toire sur l’ensemble de l’espace public, ainsi que dans tous lieux clos ouverts au public et parties communes des espaces privés".

De même, le télétravail est fortement recom­mandé dans le secteur privé et public, et des inspec­tions sont menées pour contrôler sa mise en place.

⚠️ Suivez toute l'actualité de la pandémie de Covid-​19 avec notre page spéciale

La situation sanitaire en Principauté

Monaco compte très peu de décès dus à la pandémie et de cas (947 depuis mars), alors que population est plus âgée et plus dense qu’en France.

Seulement, les Français qui ont effectué des "dépla­ce­ments de confort", comme les appellent Christian Estrosi, vers des restau­rants monégasques peuvent se conta­miner là-​bas, mais ils seront compta­bi­lisés logiquement comme des cas positifs français une fois de retour à maison. Et des morts français, si jamais.

Sur les 39.000 résidents, moins de la moitié sont des salariés (46%) et ils ne sont que… 12.9% à prendre les trans­ports en commun pour aller au travail (entre 30% et 70% en France dans les grandes villes).

Point également important, dans le secteur privé (53.000 salariés environ), près de 80% vivent en France.

Malgré tous ces facteurs plutôt positifs, la situation est “plus préoc­cu­pante depuis une semaine, marquée par une brusque accélé­ration des cas positifs à la Covid-​19 et des hospi­ta­li­sa­tions” a fait savoir le gouver­nement monégasque mardi 5 janvier.

Réagissez