Christian Estrosi maire de Nice

Covid-19 à Nice: en quoi consiste le reconfinement partiel envisagé par Christian Estrosi, que changerait-il pour vous?

Face à la dégradation des indicateurs sanitaires, le maire de Nice a annoncé que la Ville envisageait de mettre en place un “confinement économique” si la situation continuait à se détériorer d’ici huit jours.

SANTÉ — Christian Estrosi réunissait cet après-midi une nouvelle conférence de presse pour annoncer des mesures fortes contre la seconde vague de Covid-19.

“Nous avons été classés en zone écarlate il y a quelques jours de cela” a-t-il commencé. “J’ai pris des mesures très fortes depuis le début du mois d’août. Mais le dépassement du seuil de circulation du virus de 150 a conduit au couvre-feu. Je demande aux concitoyens des efforts en plus.”

“Si dans huit jours, nous ne repassions pas en dessous des 150 pour 100.000 habitants, je serai amené à prendre de nouvelles mesures restrictives très fermes: je mettrai en œuvre un confinement économique le semaine, et total pour le week-end.”

Toute l’actualité de la pandémie de Covid-19 avec notre page spéciale

En clair, la Ville “demanderait au préfet de fermer certains commerces non indispensables à la vie quotidienne, de tous les établissements sportifs et culturels (publics) et ceux qui ne dépendent pas de la municipalité.”

“Je regarderai également comment encadrer les marchés alimentaires.”

Comme en mars dernier, au coeur de la crise, Nice pourrait être amenée à rouvrir “des places en hôtels pour les cas Covid-19. Nous relancerons la campagne d’affichage pour appeler à la solidarité, identifier les personnes isolées.”

Vous souhaitez partager une information avec la rédaction? Voici comment...
Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
nice lutte sida vih
Lire l’info

INTERVIEW. Dans les Alpes-Maritimes, “la stratégie de lutte contre le VIH est fortement perturbée par la crise sanitaire”

Notre département figure parmi les plus touchés de France par l'épidémie de VIH depuis plusieurs années. Face à cela, les autorités ont mis en place de vastes dispositifs qui ont déjà montré de premiers résultats très encourageants. Toutefois, la pandémie de Covid-19 a fragilisé la lutte contre le Sida en 2020.
Total
42
Share