Covid-19. Fermeture des salles de sport à Nice : l’arrêté du préfet (déjà) attaqué en justice

salles de sport
Photo : John Fornander (illustration)

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
2
Shares

FLASH — Ça n’a pas traîné. Cinq enseignes de fitness ont fait savoir qu’elles attaquent en justice l’arrêté pris hier par la préfecture des Alpes-Maritimes imposant la fermeture aux salles du sport maralpines.

Pour lutter contre la pandémie de Covid-19 dans le 06, le préfet a effectivement pris de nouvelles mesures restrictives hier, lundi 28 septembre : la fermeture des salles de sport (mais pas des piscines) et celle, à 22 heures, des bars (mais pas des restaurants) notamment.

Plusieurs enseignes, dont Fitlane et Basic-Fit, saisissent le tribunal administratif de Nice pour faire annuler cette décision, soutenues par le syndicat des entrepreneurs France Active.

Parmi leurs arguments pour une «suspension immédiate»: cette restriction s’attaque à leur «liberté d’entreprendre» et elles peuvent «garantir que les consignes sanitaires sont respectées dans l’ensemble de leurs activités». Verdict d’ici ce soir.

Toute l’actualité de la pandémie de Covid-19 avec notre page spéciale

Partagez cette info :

Total
2
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse