Police Nice

Crime organisé : un “haut fonctionnaire” de la Ville de Nice en garde à vue

“Deux hauts fonctionnaires” des villes de Nice et Valbonne ont été placés en garde à vue dans le cadre d’une immense enquête portant sur un réseau de corruption et d’extorsion de fonds sur la Côte d’Azur. Plusieurs personnalités du monde politique local pourraient avoir eu des contacts avec des figures du crime organisé.

POLICE/JUSTICE — C’est une affaire tentaculaire qui risque d’éclabousser le monde politique azuréen. Hier, de nouveaux suspects ont été interpellés : à ce jour, trente-deux personnes sont encore entendues. “L’affaire”? Elle tient en “17 chefs de prévention, allant de l’extorsion de fonds, à la corruption active, au chantage jusqu’à la prise illégale d’intérêt et au blanchiment”, comme le révèle Nice-Matin.

La police cherche à faire tomber un vaste réseau lié au crime organisé, en Corse et dans les Alpes-Maritimes. Plusieurs villes seraient particulièrement concernées, “Menton et Valbonne” notamment.

Surprenants suspects : si certains voyous connus des services ont vite été arrêtés — liés notamment au trafic de stupéfiants —, d’autres profils ont, depuis le début de semaine, complété la liste des personnes entendues. On y trouve ainsi “un policier” (sans, pour l’heure, connaître son degré d’implication dans l’affaire) mais aussi des personnalités politiques de la Côte d’Azur.

Il y aurait ” dans les geôles de garde à vue à Nice et Marseille un policier, deux hauts fonctionnaires municipaux de la capitale azuréenne et de Valbonne, le patron d’un restaurant chic des collines niçoises, un agent immobilier, un ancien directeur de police municipale, un élu d’opposition de Menton…” rapporte ainsi le quotidien local.

Des écoutes téléphoniques menées par la justice auraient permis de mettre au jour un projet d’extorsion de fonds qui aurait visé “des restaurateurs, des patrons de bar et des garagistes”.

“Sur le volet politique présumé, les enquêteurs cherchent à mesurer le degré d’implication réelle d’une grande figure du banditisme azuréen dans la campagne électorale” d’Olivier Bettati (ancien conseiller municipal de Nice) à Menton.


Source : Nice-Matin

Vous souhaitez partager une information avec la rédaction? Voici comment...
Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Total
67
Share