L'hebdo du septième jour a publié, à nouveau, un article dénonçant le passé contro­versé du co-​directeur de campagne de Thierry Mariani, tête de liste du Rassemblement national pour les régio­nales en Paca. Lequel dénonce un papier de propagande.

"L'ancien sympa­thisant néonazi qui conseille Mariani". Le Journal du dimanche n'y est pas allé par quatre chemins dans son édition du 6 juin. L'article est sensi­blement le même qu'un autre papier publié dans le même journal il y a cinq ans, à l'occasion des dernières régio­nales dans notre région. 

Le JDD rappelle le passé de Philippe Vardon, conseiller régional RN, dans des organi­sa­tions identi­taires d'extrême-droite, il y a une vingtaine d'années.

"Le conseiller municipal de Nice était également apparu dans un documen­taire diffusé en 1998, au milieu de militants néonazis effec­tuant des saluts hitlé­riens dans un concert en hurlant un hymne baptisé Zyklon Army" décrit Nice-​Matin.

"Jugez moi sur ce que je suis aujourd’hui"

Philppe Vardon a déjà été interrogé sur la question dans nos colonnes, il y a un an, en mars 2020 : "Est-​ce que je referais aujourd’hui tout ce que j’ai pu faire il y a 25 ans ? Évidemment non. Jugez moi sur ce que je suis aujourd’hui."

"J’ai 39 ans, bientôt 40, je suis un père de famille. J’ai un parcours qui n’est pas si original, en tout cas dans notre mouvance politique, pour des gens qui ont commencé à la fréquenter dans les années 1990."

Philippe Vardon à "Nice-​Presse"

"Je suis un petit blanc de cité, j’ai pu me réfugier dans la chaleur, la force d’un groupe. Comme ceux, dans une certaine mesure, qui peuvent tomber dans la délin­quance. Ça aurait pu m’arriver, si j’avais reçu une autre éducation."

De nouveau interrogé sur le passé de son co-​directeur de campagne ce matin à Nice au cours d'une confé­rence de presse, Thierry Mariani a commencé par lui apporter un soutien clair :

"Vous me rappelez que j'ai dit que le passé de Philippe Vardon serait sympa­thique. Ce que je veux dire c'est que c'est un homme qui est sympa­thique. Vous me parlez d'un concert dans sa jeunesse : il s'est depuis marié, il a eu des enfants, il s'est épaissi intellectuellement."

"On s'en prend à lui parce qu'un Niçois sur cinq a voté pour lui aux munici­pales et qu'il s'agit d'un opposant redoutable."

Avant de charger le Journal du dimanche…

"L'article du JDD est dégueu­lasse. C'est devenu, aujourd'hui, le 'JDM, le journal de Macron'. On ne s'y trompe plus"

Thierry Mariani

… et Gaël Nofri, adjoint de Christian Estrosi à Nice, chargé de la Circulation :

"Je vois qu'on pardonne tout à certains, et rien à d'autres. (Gaël Nofri) a été dans l'équipe de campagne de Jean-​Marie Le Pen, mais il a l'air blanchi depuis qu'il est passé chez Estrosi !"

Thierry Mariani
Réagissez