Drogue des ados : meurtrier, le “gaz hilarant” désormais interdit aux mineurs dans les Alpes-Maritimes

Alpes-Maritimes : La vente de « gaz hilarant » désormais interdite aux mineurs
Ville de Plaisir

pollution air Nice

Ne ratez aucune info avec notre newsletter

Une fois par semaine, l'essentiel de l'actu qui vous concerne

Le préfet de Alpes-Maritimes a fait savoir à la presse ce mercredi 14 octobre qu’il avait pris un arrêté interdisant la vente du protoxyde d’azote aux mineurs dans le 06. Son usage sur la voie publique est également proscrit.

SANTÉ — Fini de rire ! Le protoxyde d’azote, parfois surnommé “gaz hilarant”, est depuis quelques temps détourné de son usage habituel pour devenir une drogue euphorisante très appréciée des plus jeunes.

“Il est légal en France” précise le site du gouvernement. “Il est en vente libre dans des capsules métalliques grises. C’est un gaz utilisé en cuisine dans les siphons à chantilly, à l’hôpital comme anesthésiant, dans des aérosols d’air sec ou des bonbonnes pour l’industrie.”

“Il est aussi de plus en plus consommé comme un psychotrope (…) Dans les soirées entre jeunes, il est souvent transféré dans des ballons de baudruche afin d’être aspiré par la bouche. Cela entraîne une euphorie comparable à une ivresse (…).”

Le protoxyde d’azote peut entraîner des effets indésirables, qui disparaissent souvent quelques minutes après l’arrêt de l’inhalation : nausées, maux de tête, crampes abdominales… À forte dose, sa consommation peut aussi entraîner des difficultés à parler et à coordonner ses mouvements ou une faiblesse musculaire.

Son usage régulier comporte des risques graves, comme des pertes de mémoire, des troubles de l’érection, des troubles de l’humeur de type paranoïaque, des hallucinations visuelles, des troubles du rythme cardiaque, une baisse de la tension artérielle, qui sont réversibles à l’arrêt de la consommation.

Un surdosage entraîne des convulsions voire une détresse respiratoire pouvant causer la mort, ce qui est déjà arrivé.

Pour ces raisons, Bernard Gonzalez, le préfet des Alpes-Maritimes, a pris un arrêté interdisant la vente de protoxyde d’azote aux mineurs, ainsi que son usage dans l’espace public et ce, jusqu’au 6 juillet 2021 dans l’ensemble du département.

Dès juin, le maire de Cannes David Lisnard avait pris deux arrêtés anti-protoxyde d’azote dans sa ville.

Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
pollution air Nice

Ne ratez aucune info!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Total
5
Share