Explosions à Beyrouth : comment Christian Estrosi et la Ville de Nice se mobilisent

explosion beyrouth nice estrosi
Photos : Congrès des maires, Anchal Vohra, DR

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
11
Shares

Deux énormes explosions dans le port de Beyrouth ont fait, mardi, au moins 100 morts et plus de 4 000 blessés, selon un bilan de la Croix-Rouge libanaise. Emmanuel Macron se rendra jeudi 6 août au Liban pour faire un point sur la situation. La France a décidé d’envoyer trois avions militaires au Liban, avec plus de six tonnes de matériel sanitaire. Le Premier Jean Castex réunira l’ensemble des ministres concernés pour coordonner l’aide, mercredi à 16 heures. Christian Estrosi, Président du réseau des Villes Euromed (dont Nice et Beyrouth font partie), a également fait plusieurs annonces.

EXPLOSIONS À BEYROUTH — «Quelques heures après la double explosion meurtrière qui a frappé et endeuillé cruellement la capitale libanaise, mes pensées émues vont aux habitants du Liban avec lequel nous partageons depuis des années des liens intenses et historiques» a déclaré Christian Estrosi, maire de Nice et président du réseau des Villes Euromed ce mercredi 5 août.

Le président délégué de la région Sud PACA s’est «entretenu personnellement» avec Jamal Itani, maire de Beyrouth, ainsi qu’avec Antoine Djebara, Vice-Président du réseau des Villes Euromed et maire de Jdeidé, largement impactée par l’explosion également.

«En ma qualité de président du Réseau des Villes Euromed, auquel appartiennent notamment les villes de Beyrouth et de Nice, je les ai assurés de la pleine solidarité de tous les Métropolitains et Niçois, et de ma volonté de leur apporter un soutien actif et effectif dans cette catastrophe qui frappe la capitale libanaise, ainsi que le pays tout entier» — Christian Estrosi

Le maire de Nice a annoncé avoir chargé la direction et les équipes du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de rassembler en urgence des moyens matériels et financiers.

«Cette intervention s’inscrit dans les liens, déjà existants depuis plusieurs années, de coopération et de travail qui unissent les villes de Beyrouth et Nice.»

«J’ai demandé à mon adjointe Agnès Rampal, vice-présidente de la Métropole chargée notamment de l’Euro Méditerranée, d’assurer la continuité» a ajouté M. Estrosi. «À ce titre, elle est en contact permanent avec les responsables du bureau technique des villes libanaises.»

«Cette nouvelle forme de coopération de ville à ville, et non plus seulement d’Etat à Etat, facilitera, en cette période douloureuse de deuil et de reconstruction, l’efficacité des liens entre les villes de Nice et de Beyrouth, hélas dévastée, ainsi que la proximité de la Métropole avec la diaspora libanaise et l’association Mon Liban d’Azur, auxquelles je présente mes condoléances attristées.»

Partagez cette info :

Total
11
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse