À une dizaine de kilomètres de Menton, le petit village italien de Triora est perché à 780 m d'altitude. Un décor de montagne qui donne lieu à de nombreuses histoires mystiques.

Si vous êtes en quête de frissons, rendez-​vous à Triora ! Ce village italien au-​dessus de Vintimille est connu pour son passé marqué par le procès de sorcières. Des croyances qui attirent aujourd'hui les curieux.

Un procès mythique

Depositphotos 73342811 L
Illustration - Photo © Depositphotos.com

Endroit straté­gique pour son empla­cement à cheval entre la France, l'Italie, la Suisse et l'Allemagne, Triora se diffé­rencie des communes du littoral par son relief, en faisant une zone diffi­ci­lement accessible. 

Au XVIe siècle, alors que la famine fait rage, la fille d'une riche famille est accusée de sorcel­lerie. Face à la disette et à la séche­resse, le bruit grossit dans le village, et ses habitants consi­dèrent la super­stition comme véridique. Des enquêtes sont menées auprès de plusieurs centaines de femmes, soumises à des tortures. Celles soupçonnées de sorcel­lerie sont enfermées avant d'être brûlées.

Une belle mascarade, si l'on remonte aux prémices de l'histoire, ayant un seul objectif : les enjeux pécuniaires. Car, à l'époque, les riches familles faisaient la loi et s'enrichissaient grâce aux denrées alimen­taires, ce qui provoqua un épisode de famine.

Malgré les faits, les croyances ont pris une tournure assez radicale, engen­drant à Triora le plus grand procès aux sorcières de toute la péninsule, en 1588. La plupart des profils incri­minés étaient des femmes herbo­ristes, qui utili­saient les plantes pour soigner les maux.

L'un des plus beaux villages italiens

Depositphotos 212392360 L
Illustration - Photo © Depositphotos.com

Bien loin d'être un poids sur la conscience des descen­dants, l'histoire de sorcel­lerie est devenue une véritable force pour Triora ! Le petit village glorifie les sorcières que l'on peut apercevoir en vitrine, en musée, et à chaque coin de rue. Une manière d'attirer les foules, mais aussi de renflouer les caisses grâce au tourisme !

Mais ce n'est bien sûr pas la seule raison pour passer à Triora, classé parmi les plus beaux villages italiens ! En effet, les plus aguerris retrou­veront ici le charme pitto­resque des collines Ligures et des vestiges encore empreints des siècles passés.

Dans le centre, les visiteurs pourront découvrir le Musée ethno­gra­phique de sorcel­lerie, rapportant le train de vie que menaient les paysans au Moyen-​Âge dans la région, ainsi que les compte-​rendus du procès, souvent comparés à ceux des sorcières de Salem.

Un patrimoine riche

Depositphotos 209440700 L
Illustration - Photo © Depositphotos.com

Le patri­moine culturel de Triora vaut lui aussi le détour ! La petite commune compte plusieurs édifices, comme l'église de Santa Maria Assunta, l'église collé­giale de Triora et l'Oratoire de San Giovanni Battista. On y retrouve notamment des œuvres d'art, comme une peinture sur bois signée Siennois Taddeo di Bartolo, ou les sculp­tures de Anton Maria Maragliano, à l'origine d'un crucifix arboré dans la chapelle de Saint Jean le Baptiste.

Les intéressés pourront également voir les ruines des cinq forte­resses de Triora, cultivant tout le mystère de la commune médiévale. Et pour les amoureux de nature, il est de notoriété que Triora est très riche en faune et en flore, rendant les randonnées tout-​à-​fait agréables. Châtaigniers, chênes, mélèzes… Prêt à plonger dans l'univers de ce petit village haut en couleurs ?

À LIRE AUSSI : Que faire et que voir à Vintimille, à moins d'1h de Nice, en hiver ?

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.