Cette initiative, qui fera date, sera inaugurée avant l'été.

On vous parle souvent de César Malfi, le street artiste qui réenchante la ville. Il faut dire que le Niçois enchaîne les projets originaux. En février, il devenait le directeur artis­tique de Lou Bari, un projet grâce auquel de grandes fresques seront dévoilées par une kyrielle de talents, tous les trois mois, quartier Vauban. Skio en est le dernier invité.

120 mètres de long par 12 mètres de haut. Ce sont les dimen­sions de son nouveau terrain de jeu. L'office du tourisme de Fréjus (Var) lui a commandé une oeuvre gigan­tesque, sur le thème de l'histoire et de l'intrépidité. Un univers qui lui va comme un gant.

Réalité augmentée

Après son inaugu­ration, programmée le 24 mai prochain, elle devien­drait la deuxième fresque la plus impor­tante du pays. C'est le long du hangar Caquet qu'elle va s'étendre, pour devenir à coup sûr l'un de nouveaux symboles de la cité.

"Ce projet ambitieux ne se contente pas de repousser les limites de l’art urbain, mais il intègre également des techno­logies de pointe pour une expérience enrichie. En effet, la fresque sera équipée de réalité augmentée, offrant ainsi aux specta­teurs une immersion totale dans l’univers créatif de César Malfi" développe l'office du tourisme. 

"Cette combi­naison unique d’art tradi­tionnel et de techno­logie moderne promet de captiver et d’inspirer un large public". Les figures de Napoléon, Roland Garros, Jules César et Cocteau sont évoquées.

Précisons que la réali­sation de "Fréjus l’Intrépide" débutait le 4 mars dernier, pour deux mois. "Durant cette période, les habitants et les visiteurs sont invités à suivre l’évolution de cette production monumentale".

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.