L'union de la gauche serait en tête de ces légis­la­tives anticipées, selon les premières estima­tions natio­nales. C'est la surprise de la soirée.

Le Nouveau Front populaire obtien­drait de 175 à 205 sièges, devant les macro­nistes d'Ensemble, de 150 à 175 sièges. Déception pour le Rassemblement National et ses alliés (dont les LR d'Eric Ciotti, lui-​même réélu à Nice), avec de 115 à 150 sièges.

Réaction depuis la capitale maralpine de Benoît Kandel, respon­sable du RN niçois : "Les résultats sont moins forts que ce que nous espérions… Mais nous doublons notre nombre de députés, tout n'est donc pas totalement négatif. Sauf que l'on s'oriente vers une nouvelle situation de blocage, avec trois blocs, dont aucun n'est majori­taire. Le futur gouver­nement aura beaucoup de mal à travailler, sauf à mettre les programmes de côté" a-​t-​il indiqué Benoît Kandel sur BFM Nice Côte d'Azur ce 7 juillet.

"Je parle de tactique politique en deçà de toutes les valeurs démocra­tiques" condamne de son côté Bryan Masson, député RN réélu dans les Alpes-​Maritimes dimanche dernier, au sujet des désis­te­ments décidés pour faire barrage à l'union dirigée par Jordan Bardella.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.