Fabrice Decoupigny, conseiller municipal écolo­giste de Nice, était l'invité politique de RCF Radio et Nice-​Presse ce 14 mars. Les Verts réclament l'arrêt de la circu­lation automobile sur le Quai des Etats-​Unis et pourraient manifester avec Christian Estrosi, pour y protéger l'actuelle piste cyclable.

C'est un enjeu de santé publique sur lequel la gauche et la droite locales se retrouvent. La tribunal adminis­tratif estime que la munici­palité n'a pas la compé­tence pour décider de remplacer l'une des voies du quai des Etats-​Unis par une piste cyclable. 

C'est pourtant le cas depuis l'après-Covid, un acquis que Christian Estrosi compte bien protéger. D'autant qu'on le sait, concentrer les voitures le long des littoraux aggrave dange­reu­sement la pollution de l'air. Le maire a promis de s'opposer à cette décision de justice, en négociant direc­tement avec le ministre des trans­ports (pour obtenir un déclas­sement de la Prom), mais aussi en organisant une manifes­tation avec les Niçois.

"Oui, je pourrais, sans doute, manifester avec Christian Estrosi, en fonction du mot d'ordre" confirme l'élu EELV Fabrice Decoupigny ce jeudi au micro de RCF Radio et Nice-​Presse.

"Pour aller plus loin, il faut piéton­niser le quai des Etats-​Unis. La circu­lation automobile de la Promenade des Anglais devrait être stoppée au niveau du Jardin Albert-​Ier".

Selon lui, puisque cette voie "n'est utile qu'aux riverains", il n'y aurait pas d'impact majeur à anticiper. "Elle n'a pas d'utilité pour la desserte de Nice, parce que tout le monde sait qu'elle est bouchée en perma­nence". Charge aux habitants d'opter pour les rues voisines, ou d'enfourcher un vélo. Pour l'heure, la commune n'entend pas aller aussi loin. Au sujet de la décision du tribunal, prononcée fin février, la Ville a trois mois pour l'appliquer.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.