Le Ville de Nice va interdire les sauts périlleux depuis les rochers du bord de mer. En cause, notamment, de trop nombreux accidents ces dernières années.

VIE LOCALE —  "Interdiction totale et perma­nente des plongeons et des sports nautiques" à l'est du port de Nice, le long du boulevard Franck-​Pilatte (carte ci-​bas). La décision de la Ville est radicale. Comme le rapporte notre confrère Grégory Leclerc de "Nice-​Matin", la munici­palité s'apprête à prendre un arrêté inter­disant ces pratiques périlleuses prisées (notamment) des jeunes depuis les rochers de Coco Beach et de la Réserve.

https://twitter.com/GregLeclerc/status/1268903162095812609

Des arrêtés s'étirant de la saison estivale jusqu'à la fin septembre étaient jusqu'ici d'usage (avec, à la clé, une amende de onze euros).

Ces dernières années, de nombreux accidents graves ont été recensés. En 2018, il y en avait eu vingt-​deux. Dans le passé, la Ville avait estimé que le domaine public maritime relevait de l’État.

Des travaux de "sécuri­sation" avaient toutefois été entrepris.

"Le site est dangereux : nous avons compta­bilisé de nombreux blessés. Les plongeons et les sports nautiques seront donc interdits ; tout comme la consom­mation d'alcool sur la voie publique" note ce vendredi 5 juin la mairie dans un communiqué.

Capture d’écran 2020 06 05 à 16.06.44

La Ville prévoit également diffé­rentes mesures pour sécuriser la zone (vidéo-​protection accentuée, travaux,…) et éviter de nouvelles dégra­da­tions et nuisances nocturnes dont se plaignent les riverains depuis la fin du confinement.

Réagissez