Petits commerces : une majorité de Français considèrent leur libraire et leur coiffeur comme «essentiels» (sondage)

confinement coiffeurs
Photo : Ewien Van Bergeijk

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
8
Shares

RADAR DU WEB — Les Français ont leurs commerces de proximité à coeur. D’après une enquête YouGov commandée par le HuffPost, 52% d’entre eux estiment que les coiffeurs et les librairies «devraient être considérés comme essentiels» par le gouvernement — ce qui est loin d’être le cas pour l’heure.

Cette opinion largement partagée s’inscrit dans le contexte d’une mobilisation de l’ensemble de la filière du livre «jusqu’à une pétition en ligne pour réclamer leur réouverture qui connaît un certain succès».

Il n’y a toutefois pas de majorité pour considérer de la même façon les vendeurs de jouets (30%) et les fleuristes (31%) eux aussi fermés depuis la mise en place du «confinement 2», pensé pour lutter contre la seconde vague de Covid-19.

Pas d’empressement des interrogés à rouvrir les commerces de cosmétiques : ils ne sont considérés «essentiels» que par 22% des sondés.

De manière plus générale, 73% des Français trouvent que la communication gouvernementale autour des mesures liées au reconfinement est «incohérente».

Moins d’un tiers, 29%, font confiance aux ministres pour gérer la pandémie.


Source : HuffPost — L’enquête a été réalisée sur 1004 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus. Le sondage a été effectué en ligne, sur le panel propriétaire YouGov France du 2 au 3 novembre 2020 

Partagez cette info :

Total
8
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
chaises bleues nice
Lire...

ANALYSE — Et si on réinventait le tourisme?

Si la crise actuelle représente une véritable menace pour l’économie touristique, elle est en même temps l’occasion rêvée de réfléchir à ce qu'elle pourrait être demain... à condition de ne pas se contenter de discours
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse