Edifié en bord de mer, le château de la Napoule renferme des histoires toutes plus remar­quables les unes que les autres. Des Américains fantasques, de l’art et de sublimes jardins, tout cela a rythmé et rythme encore la vie du monument azuréen.

RELIRE PHOTOS. Côte d’Azur : 5 incroyables châteaux à découvrir près de Nice et dans les Alpes-Maritimes

Les premières traces du château de la Napoule remontent à 1387, lorsque les comtes de Villeneuve ont fait bâtir la forte­resse sur d’anciens vestiges Romains et Sarrasins. Sa principale utilité, repousser les envahisseurs.

3035382590 5fd813d5d2 k
Photo : Olivier Capel /​ Flickr
Château de Mandelieu-la Napoule
[Illustration /​ © DepositPhotos] Château de Mandelieu-​la Napoule

Détruit à nombreuses reprises par des guerres, pillages et autres intem­péries, il a appartenu à un parfumeur grassois en 1876, puis à un maître-​verrier au début des années 1900. Mais son histoire va basculer en 1918 lorsqu’un couple américain met la main sur la citadelle à moitié en ruine. 

Les Clews, Henry et Marie, achètent au mois de novembre la demeure médiévale, alors en mauvais état. Durant près de vingt ans, ils vont s’échiner à remettre sur pied le lieu, le tout sans aucune recherche archéo­lo­gique et grâce à leur imagination. 

Un couple tourné vers l'art

Depositphotos 25462835 L
[Illustration - iStock/​© Getty Images]

Utilisant leur fortune, l’homme et la femme venus d’outre-Atlantique se répar­tissent les tâches. Marie conçoit les modifi­ca­tions du domaine et la réali­sation des espaces verts. Henry se charge lui de la décoration, le tout mêlant plusieurs influences : gothique, rococo, sarrazine, romane. 

33128812143 f715fd6077 k
Photo : JeanbaptisteM /​ Flickr

Les amoureux font de leur nouvelle habitation un endroit à leur image, fantasque. Nous pouvons prendre en exemple les œuvres d’Henry, sculpteur de son état, fasciné par les animaux fantas­tiques, sculp­tures phalliques, person­nages carica­turaux. Certaines bêtes origi­naires d’Afrique se prome­naient librement dans le jardin, et il était demandé au personnel de porter des costumes d’opérettes, des uniformes de l’armée des Indes ou des tenues à mi-​chemin entre santons et vestales. 

19231387 83ecc8ef17 k
Photo : shimown /​ Flickr

On peut également ajouter qu’ils ont fait construire une crypte dans laquelle se situe un mausolée. Aujourd’hui, les deux époux y sont réunis à jamais et il se dit que les caveaux restent ouverts afin de permettre aux âmes des deux défunts de s’échapper pour se retrouver tous les cent ans.

8327544580 478aff18c5 k
Photo : Aurélia Luc /​ Flickr

Des jardins inspirés de styles divers

Si le château en lui-​même mérite qu’on s’y arrête, les jardins sont tout aussi magni­fiques. Nous devons ces derniers à Marie Clews, qui s’est inspirée des styles français et anglais pour les faire sortir de terre. Sur quatre hectares, l’éden se divise en quatre parties.

Une principale qui débouche sur les trois autres plus petites via une grande allée. Ces espaces sont appelés le jardin de "La Mancha", les terrasses sur la mer et le jardin secret. Ajoutons qu’ils comprennent des bassins et des fontaines, une chapelle et des pergolas.

Le terrain est actuel­lement géré par la fondation créée par le couple. Il abrite la collection de sculp­tures d’Henry et accueille des projets artis­tiques internationaux.

C’est l’une des autres facettes de cette résidence de La Napoule. Lieu ayant vocation à célébrer l’art, il œuvre en faveur des échanges culturels mondiaux avec des artistes, mais également le musée en l’honneur d’Henry Clews. Plus globa­lement, les murs sont imprégnés par l’atmosphère de la Belle Époque qui y règne. 

L'occasion d'une balade en bord de mer

Pour la cinquième et dernière chose à savoir sur la forte­resse, il faut plutôt se rendre à l’extérieur de l’enceinte maralpine. La situation du domaine lui confère une vue superbe, face à la Baie de Cannes.

Après la visite du monument et de ses espaces verts, il est possible de se rendre en contrebas des grands murs, se rapprocher de la mer grâce au petit sentier qui permet de se balader au bord de la plage. De quoi observer de magni­fiques panoramas, avec la possi­bilité de s’arrêter un instant pour se restaurer au salon de thé situé sur la terrasse du château.

Pratique

  • Château de la Napoule : 453 avenue Henry Clews, à Mandelieu-la-Napoule
  • Ouvert de mercredi à dimanche, de 10 à 18 heures. 
  • 04 93 49 95 05
  • Tarifs : gratuit pour les - de 7 ans, 4 euros pour les enfants de 8 à 17 ans et 7 euros pour les adultes
  • Visites guidées : 11h30, 14h30, 15h30 et 16h30
  • Site web officiel

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.