Sentier de randonnée reliant Marseille aux communes métro­po­li­taines, le GR 2013 forme deux boucles qui vous feront découvrir de magni­fiques panoramas.

Si Marseille est réputée, c'est bien pour ses paysages méditer­ra­néens uniques au monde. Dans ces derniers se nichent de véritables pépites naturelles très prisées par les locaux et les touristes, comme ses sublimes calanques et ses collines. Un vaste terrain de jeu pour les randon­neurs qui devraient apprécier se rendre sur le GR 2013, qui tire d'ailleurs son nom de l'année où la cité phocéenne est devenue capitale européenne de la Culture.

Pour la petite histoire, il faut savoir que Marseille fait partie des villes qui comptent l'un des plus anciens clubs de randonnée : les Excursionnistes marseillais. Ce dernier a vu le jour en 1897, avec pour but de promouvoir la pratique mais surtout le terri­toire. Dans les Bouches-​du-​Rhône, pas moins de 107 associa­tions sont d'ailleurs dédiées à la randonnée !

Pour marquer le coup, en 2013, diffé­rents acteurs locaux se sont associés pour proposer un parcours inédit. Plusieurs artistes marcheurs ont participé au projet et ont proposé un itiné­raire de 365 kilomètres. Dans l'idée, le GR 2013 est donc un musée naturel à ciel ouvert, sous la forme d'un parcours balisé qui invite à en apprendre davantage sur le territoire.

Comment se décompose le GR 2013 ?

Le GR 2013 permet de découvrir l'ensemble de la métropole Marseille Provence en reliant des espaces urbains, périur­bains, indus­triels et agricoles. Celui-​ci forme deux boucles autour de l'Étang de Berre et des massifs de l'Étoile et du Garlaban, en traversant 38 communes. Les marcheurs peuvent ainsi passer par de sublimes villes tout autour de Marseille comme Martigues, Salon-​de-​Provence, Gémenos, Allauch ou encore Aix-​en-​Provence, ainsi que par des espaces naturels très diffé­rents les uns des autres.

L'itinéraire se découpe en sept portions de marche d'environ 50 kilomètres chacun. Il faudra donc compter deux à trois jours de randonnée pour chaque. Le point qui relie les deux parcours est la gare d'Aix-TGV. Le premier parcours, celui de l'Étang de Berre, part de la gare et va jusqu'à Salon avant de revenir au point de départ, en se décom­posant sur trois séquences d'environ 50 kilomètres chacune.

Le second, à la décou­verte des massifs est composé de quatre sections, reliant Aix-​TGV à Marseille sur 60 kilomètres, la Valentine au Plan d'Aups, le Plan d'Aups à Gardanne et Gardanne à la gare Aix-TGV. 

Pour celui-​ci, certains passages sont parfois diffi­ciles et ont une dénivel­lation impor­tante, pouvant atteindre les 880 mètres. Il est donc vivement conseillé de vous assurer d'une bonne condition physique et d'un équipement adapté avant de vous lancer dans l'aventure ! Autre conseil : en cette période estivale, renseignez-​vous sur les condi­tions météo­ro­lo­giques pour éviter tout écueil.

En savoir+

À LIRE AUSSI : Provence-​Alpes-​Côte d'Azur : tout savoir sur la calanque de Morgiou

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.