Station balnéaire parti­cu­liè­rement prisée, San Remo se visite aussi en hiver. Voici une liste des lieux à ne pas manquer si vous séjournez dans la ville italienne prochainement.

À l’image de Nice, San Remo est une ville dont la renommée à travers le monde se fait notamment lors des beaux jours. Mais lorsque le temps se rafraîchit et que le soleil se couche plus tôt, la commune italienne garde des atouts de charme pour attirer les touristes.

Outre une balade sur la plage afin de profiter du panorama sur la Méditerranée, vous trouverez bien d’autres occupa­tions lors de votre passage par la localité côtière, située dans la province d’Imperia. Cette dernière bénéficie d’une histoire, d’une culture et d’une archi­tecture extrê­mement riches, des aspects que l’on retrouve un peu partout dans la cité.

La vieille-​ville et son labyrinthe d'allées et de ruelles 

Pour commencer le périple, rendons-​nous dans la vieille-​ville afin d’explorer le quartier de la Pigna. En déambulant à travers une succession de ruelles aux maisons colorées, d’arches, de petites places, vous admirerez le centre-​ville médiéval, formant un véritable labyrinthe. 

Une fois arrivé au sommet de la colline, vous trouverez les restes des vestiges de forti­fi­ca­tions, ainsi que le sanctuaire baroque della Madonna della Costa. D’ici, impos­sible de ne pas apprécier le point de vue sur la Baie de San Remo. 

De beaux jardins et palais transformés en musées 

Depositphotos 139745312 L

En redes­cendant, arrêtez-​vous aux jardins et aux serres de la Villa Ormond, à Corso Cavallotti. Amoureux de la nature et des plantes, vous y verrez là une étape incon­tour­nable. Le parc est découpé en zones thématiques. 

De cet endroit, il est possible d’apercevoir la Villa Nobel, du célèbre inventeur de la dynamite et des prix du même nom. Aujourd’hui, elle accueille un musée sur les décou­vertes et les inven­tions du XIXe siècle. Autre établis­sement à vocation cultu­relle, le musée civique,  installé dans le bâtiment monumental du XVIIIe siècle, le Palazzo Nota, qui vous permettra d'en apprendre plus sur le passé de la munici­palité transalpine.

Auparavant, les collec­tions étaient exposées au palais Borea d'Olmo, un somptueux édifice baroque repré­sentant parfai­tement l’architecture de la ville. Désormais, il se laisse contempler depuis l’extérieur. 

Des monuments religieux sompteux

Nous en avons déjà un peu parlé en évoquant le sanctuaire de la Madonna della Costa, mais le patri­moine religieux de San Remo est important. Durant votre séjour, n’hésitez pas à vous rendre à la cathé­drale. D’abord bâtie en 811 après Jésus-​Christ, elle fut recons­truite au XIIe siècle. À l’intérieur, on peut y voir les œuvres d’Anton Maria Maragliano, dont une statue de la Madonna del Rosario.

Ne passez pas non plus à côté de l’église russe, dont l’édification remonte à 1912. Symbole de la cité, le monument est recon­nais­sable par ses dômes ronds typiques de l’architecture russe. Le cœur de la cour est orné par les bustes de Vittorio Emanuele III et Elena du Monténégro.

La célèbre Promenade de l’Impératrice et le casino

Sanremo
Façade du pitto­resque casino de Sanremo, Italie. 

Enfin, pour finir ce voyage de manière revigo­rante et festive, octroyez-​vous une marche en plein air le long de la mer, sur la Promenade de l’Impératrice. Une voie pavée de marbre et décorée par des palmiers. 

Après cela, rendez-​vous au casino, l’un des derniers établis­se­ments de ce type toujours en activité en Italie. Doté d’une structure de style Art nouveau, il vous ouvre ses portes gratui­tement pour une agréable visite.

À LIRE AUSSI : Restaurants, balades… les bons coins de Sanremo, à 1h de Nice

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.