La vigilance rouge inondation a pris fin ce matin dans le dépar­tement. Le seuil orange pour les vagues-​submersion est maintenu jusqu'à 18 heures sur le littoral régional, tel que l'indique Météo France. Les établis­se­ments scolaires et crèches sont fermés, les bus ne circulent plus dans les vallées niçoises.

Les dégâts

Saint-​Martin-​Vésubie a subi des dégâts. Deux ponts (de Maïssa et celui des Trois Ponts) ont été détruits, et le député des Alpes-​Maritimes Eric Ciotti se dit "extrê­mement préoccupé, du point de vue matériel" par la situation. Un bus Lignes d'Azur qui y était stationné, mais pas en service, a été emporté par les eaux. Une centaine de personnes ont été évacuées à Tende.

"La situation est stable avec un retour presque complet de l’électricité, aucun blessé ou victime à déplorer, aucune habitation submergée et accès au village prati­cable" indique la Préfecture.

À 13 heures, environ 1 500 foyers maralpins sont privés de courant (5 500 plus tôt dans la journée). Dans l'ensemble, le bilan des courses "n'est pas catas­tro­phique et aucune perte humaine n'est à déplorer" abonde Charles-​Ange Ginésy, le président du conseil dépar­te­mental. Pas de dégâts consé­quents du côté de Breil-​sur-​Roya, dans l'arrière-pays.

À Nice, de grosses vagues ont conduit la Ville à interdire l'accès au quai des Etats-​Unis. Un joggeur et un baigneur (oui oui) ont été évacués. Le conseil municipal, programmé ce matin, a été reporté.

Ce à quoi s'attendre

"Le plus fort de l’épisode pluvieux est passé, encore 30-​50mm attendus sur l’ensemble du dépar­tement", indique la Préfecture à midi.

L'appel de Christian Estrosi

Le président de Nice-​Côte d'Azur est mobilisé sur le terrain depuis plusieurs heures, notamment à Saint-​Sauveur-​sur-​Tinée. "On le voit : la construction qui se poursuit doit être plus accom­pagnée par l'Etat" a-​t-​il souligné. "On ne peut pas se contenter de recons­truire à l'identique : il faut plus de résilience pour que chacun se sente protégé".

Un éboulement coupe l'accès à Isola et Saint-​Etienne. Les agents de la Métropole y seront mobilisés dès la fin de l'épisode méditer­ranéen, pose encore Christian Estrosi.

Le maire de Nice expli­quait ce matin s'être entretenu avec le président de la République Emmanuel Macron et le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à propos de la tempête Aline : "J’ai demandé la recon­nais­sance de l’état de catas­trophe naturelle et le rétablis­sement du régime d’urgence pour la conduite des travaux de reconstruction".

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.