«Zone à 30 km/h», suppression des feux de circulation… la Ville de Nice répond à nos questions

Un vaste espace du centre-ville va passer aux 30 kilomètres à l’heure maximum et supprimer ses feux tricolores. L’idée? «Apaiser la circulation, prioriser les piétons et les vélos, lutter contre la pollution de l’air» 
mairie de nice
Photo : Nice Presse

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
51
Shares

«Si on veut que cette zone 30 fonctionne, il faut s’en donner les moyens». Pour «Nice-Presse», l’adjoint au maire de Nice Gaël Nofri chargé, notamment, de la circulation et de la logistique urbaine, répond aux questions principales qui se posent concernant cette évolution majeure de l’hypercentre.

À quoi va-t-elle ressembler?

Gaël Nofri: «Nous allons la mettre progressivement en place d’ici à fin 2025, sur le périmètre Grosso, Carabacel, Thiers et la mer. Nous n’allons pas simplement poser des panneaux pour dire « “ici, maximum 30 kilomètres à l’heure».

Il s’agit d’une mise en cohérence globale. Il y aura des travaux de voirie, d’aménagement, d’élargissements et de modernisation des carrefours… L’idée est d’apaiser la circulation, ce qui nous permettra de supprimer les feux rouges.»

«Nous voulons impulser une dynamique vertueuse depuis l’hypercentre de la ville» Gaël Nofri à Nice-Presse

carte nice zone 30
Carte : Ville de Nice / via © OpenStreetMap

N’est-ce pas dangereux de supprimer ces feux de circulation? Avec quelle pédagogie cela va-t-il être mis en place?

«La conduite effective sera à trente kilomètres par heure. Il y aura de la pédagogie, mais pas seulement: les nouveaux aménagements ne permettront plus de rouler au-dessus de cette limitation, la visibilité sera adaptée, la signalisation sera ré-étudiée.

Nous voulons faire baisser radicalement les émissions de gaz polluants, de particules fines. Ce n’est pas de réduire la circulation uniquement qui le permettra, mais d’agir sur le «stop and go» c’est-à-dire les arrêts aux feux rouges qui sont très polluants. Un automobiliste moyen va y passer 2% de son temps, qui vont correspondre à 25% de l’exposition aux particules fines. Supprimer ces phases là aura un impact très bénéfique pour la qualité de l’air.»

Comment allez-vous rendre «les piétons et les vélos prioritaires»?

«Avec cette sécurisation globale, tous les aménagements vont être repensés. Cette zone comporte des axes requalifiés ou qui sont en train de l’être, les trames vertes, des pistes cyclables, le verdissement.

Nous créons un vrai maillage de mobilités douces. Nous allons lutter contre les conflits d’usage dans le domaine public, pour la diminution des nuisances à la qualité de l’air, de la pollution auditive. C’est un investissement fort, avec plusieurs millions d’euros qui vont être engagés pour cet espace.»

«L’idée nuisible» des écolos niçois
«Nice Écologique prétend s’être fait voler l’idée. Dans leur “toujours plus”, ces élus veulent faire passer la totalité de la Métropole en zone 30. C’est totalement inapproprié à notre territoire. C’est en plus anti-écologique. Il y a peu de «stop and go» à Saint-Étienne-de-Tinée, la conduite est très différente. Cette tentative de récupération prouve qu’ils ne maîtrisent pas ce sujet, leur idée pourrait en plus être nuisible !»

L’autoroute deviendra-t-elle bientôt gratuite?

«Concernant le péage de contournement, c’est une discussion que l’on aimerait avoir avec l’État. Je ne peux pas dire que les choses sont avancées malgré nos différentes demandes.

Sur le statut de la Promenade des Anglais, le gouvernement donnait l’impression d’écouter. Mais nous venons d’apprendre (le 16 février, NDLR) que le projet d’arrêté y interdisant les poids lourds a été refusé par le préfet. On nous contraint donc à continuer d’avoir des centaines et des centaines de convois exceptionnels chaque année sur la Prom. Ce bras de fer continue, nous sommes dans l’incompréhension de ce non-respect de la parole donnée. Cela ne nous convient pas.»

Partagez cette info :

Total
51
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse