L'Opéra de Nice continue de toucher tous les publics ! Chaque saison, l'institution organise un spectacle parti­ci­patif avec des écoliers d'ici. Idéal pour qu'ils découvrent "l'univers féerique de la scène". 

"Levez la main ceux qui savent danser, chanter ou jouer d'un instrument de musique…" Ce mardi 21 novembre, des jeunes se sont retrouvés à La Diacosmie de Nice. Et pour cause, c'était la présen­tation de l'opéra auquel ils vont tous parti­ciper. Cette année, il s'intitule "Sindbad".

"Il a été créé par Howard Moody" détaille Benoît Bénichou, le metteur en scène de la production. "C'est l'histoire de Sindbad, un marin, et de Schéhérazade. Elle est condamnée à mort par le vizir. Elle trouve alors la solution en lui lisant une histoire chaque soir". 

"Ce dernier veut connaître la suite. Il la revoit donc le lendemain. Elle raconte les aventures de Sindbad. C'est assez entremêlé. Ce marin conduit les enfants dans un monde de paix, il les fait grandir". 

Capture decran 2023 11 21 a 17.19.25
Photo : Nice-Presse

"S'exprimer et s'épanouir"

Tout au long de l'année, 75 élèves des écoles Jules-​Verne et La Lanterne vont donc parti­ciper. "D'abord, il va y avoir des sessions en classe pour leur permettre de se familia­riser, puis les enfants vont tous se regrouper pour les premières répéti­tions à la Diacosmie. Enfin, ils iront à l'Opéra". Puis viendra le grand spectacle le 22 et 23 juin. De quoi mettre la pression… Mais pas de panique ! 

"À chaque fois, les enfants se posent des questions, ils ont la trouille" précise Bertrand Rossi, le directeur. "Puis une fois que ça commence, ils prennent confiance. C'est ça aussi le poids de la culture : ça leur apprend à partager, à dialoguer et la rigueur… Au fur et à mesure, ils ne se rendent même plus compte qu'il y a du monde en face d'eux, ils sont totalement épanouis". 

Lors de ces séances, les petits vont donc pouvoir faire leur premiers pas sur scène en se formant au chant, à la danse ou encore au théâtre. Ils pourront également rencontrer les diffé­rents corps de métiers. Cela pourra peut-​être créer des vocations ! 

Des écoliers impatients

"Depuis 2020, nous organisons des opéras qui incluent tous les profes­sionnels, la chaîne technique et artis­tique, ainsi que des enfants" continue Bertrand Rossi. "Assister à des répéti­tions c'est très bien, mais parti­ciper à un spectacle, c'est encore mieux".

Au cours de la présen­tation, les enfants ont écouté atten­ti­vement. Et ils sont déjà très impatients… Ritej, dix ans, est ravie : "ça donne envie après avoir entendu tout ça. J'aime bien l'idée des dégui­se­ments, de la lumière et du chant… J'ai déjà participé à un spectacle "La Belle et la Bête" donc j'ai hâte de commencer !".

Du côté de Dina, dix ans également, le bilan est le même : "j'ai surtout envie de chanter et danser, j'adore ça".

Pour rappel, en 2022, des CM1 et CM2 ont préparé "Babel" : un opéra parrainé par Yann Arthus-​Bertrand et dédié à la sauve­garde de la planète.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.