En ce début du mois de mai, beaucoup de Français ont déjà réservé leurs vacances estivales. La plate­forme Airbnb a dévoilé les 10 desti­na­tions les plus prisées, et notre ville est mise de côté. 

Dans un précédent article, nous vous indiquions que la meilleure période pour réserver ses vacances aux tarifs les plus intéres­sants était début mai. 

Il est donc logique d’observer que beaucoup de Français ont déjà bloqué leur lieu de séjour pour cet été, ou au moins recherché le logement, entre maisons d’hôtes, hôtels et plate­formes de location. 

Envie de grand air 

Le leader en la matière, Airbnb, a publié le mercredi 3 mai son top 10 des desti­na­tions domes­tiques les plus prisées par les vacan­ciers. L’entreprise améri­caine note que cette année, les voyageurs "recherchent le grand air et les lieux moins touris­tiques". 

C’est poten­tiel­lement pour cette raison que Nice ne se trouve pas dans ce palmarès, et ce malgré la présence impor­tante de biens niçois proposés sur le site Internet. 

Les grandes villes ignorées

D’ailleurs, si on observe le palmarès 2023, on peut constater que les grandes métro­poles ne sont pas plébis­citées, on est même très loin des grandes et moyennes villes de l’Hexagone. Tout en haut du classement, et c’est une surprise, Nanterre (Hauts-​de-​Seine) a su tirer son épingle du jeu et attirer nos concitoyens. 

Juste derrière, nous avons Rouen (Normandie) et Nevers (Bourgogne-​Franche-​Comté) pour compléter ce podium assez hétéroclite…

Viennent ensuite dans l’ordre Saint-​Aignan (Centre-​Val de Loire), Plougasnou (Bretagne), Montagne (Nouvelle-​Aquitaine) et Saint-​Brisson (Bourgogne-​Franche-​Comté).

Vacances abordables

Il faut descendre jusqu’en 8e position pour trouver la trace d’une commune de notre région, à savoir Arvieux, dans les Hautes-​Alpes. Elle devance Carhaix-​Plouguer (Bretagne) et enfin Parthenay (Nouvelle-​Aquitaine). 

Dans son expli­cation, Airbnb précise que les Français sont à la recherche de vacances abordables pour contre­ba­lancer le contexte actuel lié à l’inflation. "Les nuits passées dans les chambres privées ont augmenté de 40%", ajoute la société. 

La plate­forme, qui est parti­cu­liè­rement visée par une série de mesures visant à encadrer la location saison­nière, a noté qu’au niveau inter­na­tional, les touristes privi­lé­giaient les pays plutôt proches de nos frontières. On peut citer l’Albanie, l'Algérie, la Grèce, le Maroc, l'Italie ou encore la Belgique. 

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.