La jeune artiste est écartée par le service public après une chronique jugée ratée sur le terro­riste de la Promenade des Anglais.

Un petit tour et puis s'en va : Alexandra Pizzagali quitte Télématin. Il faut dire que sa première chronique, lundi 5 septembre, avait été chaotique. Lâchée par son prompteur, la nouvelle recrue de France 2 avait tenté un long, trop long texte sur le terro­riste de l'attentat du 14 juillet 2016. Blague sur la zoophilie, vannes douteuses sur le terro­riste… Rapidement, les réseaux sociaux, toujours promptes à opérer en meute, lui sont tombés dessus.

De son côté, elle avait assumé. Sans s'excuser. Même quand le maire Christian Estrosi avait condamné son travail, en appelant la direction de France Télévisions à agir, depuis Twitter. "Vivement la deuxième" avait-​elle lancé depuis son compte Instagram. Eh bien non… Comme l'annonce Var-​matin (article abonnés), Télématin a choisi de se séparer d'elle.

La chaîne assume (en off) sa respon­sa­bilité. Un inter­lo­cuteur cité par nos confrères explique que la propo­sition n'a été lue que juste avant le direct. Et explique que ce type d'humour n'est pas adapté à l'émission, en balayant du revers de la main toute idée de censure. Dès lundi, France Télés l'avait désavouée en présentant des excuses publiques. Le lendemain, le présen­tateur de Télématin Thomas Sotto avait dénoncé à l'antenne une "chronique ratée".

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.