Alpes-Maritimes : Macron promet “d’agir vite” et de venir “rendre des comptes” l’année prochaine

macron alpes maritimes tempête alex
Capture écran vidéo Élysée

pollution air Nice

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Le président de la République, en visite hier à Tende, Breil-sur-Roya et Nice, a pris plusieurs engagements : “des centaines de millions d’euros d’aide” et une “reconstruction rapide”.

TEMPÊTE ALEX — La reconstruction est clairement enclenchée dans les Alpes-Maritimes. Rassurer les populations sinistrées, soutenir les élus, montrer que l’État est là… la visite d’Emmanuel Macron hier dans nos villages, hier, était principalement symbolique.

Quelques annonces présidentielles d’importance (voir notre article) toutefois : un fonds d’urgence 06 va être créé, “100 millions d’euros ont été débloqués, d’autres suivront” a souligné le chef de l’État à plusieurs reprises. Le Fonds Barnier de prévention des risques naturels majeurs va également être mis à contribution. 50 millions sont déjà sur la table : ils accompagneront “jusqu’à 80%” les habitants victimes des intempéries.

Le président devrait également porter une attention particulière aux “petites lignes” ferroviaires du haut pays, longtemps considérées comme en sursis. Elles représentent aujourd’hui le seul espoir à très court terme de désenclaver les zones les plus enclavées. Le trafic devrait être pleinement de retour d’ici un mois et demi, d’après l’Élysée, le département et la Métropole.

VIDÉO – “J’ai plus de permis ! On dira rien”: Échange surréaliste entre Macron et un bénévole à Tende

“Il faudra se poser des questions techniques: pourra-t-on reconstruire à l’identique ? Vous avez des maisons qui ont été balayées car elles étaient dans le lit de la rivière, a développé Emmanuel Macron dans une interview accordée à Nice-Matin. Elles ont été construites bien avant que l’on fasse des plan de prévention des risques. Il est sûr que ces maisons-là, on ne pourra pas les rebâtir.”

Macron dans les Alpes-Maritimes : une visite symbolique avant les grandes annonces

“On va d’abord faire les choses les plus urgentes : tout ce qui permettra aux gens de retrouver la vie la plus normale possible, a-t-il ajouté. J’ai entendu aussi cette angoisse de personnes qui m’ont dit : si vous ne faites pas vite, les gens vont partir. Il y a cette peur de disparaître dans les vallées les plus enclavées. Je veux vraiment leur dire qu’on sera au rendez-vous de la rapidité.”

En visite au Palais Nikaïa (Nice) hier soir, à la rencontre des agents métropolitains mobilisés pour la collecte organisée par la Métropole Nice Côte d’Azur, le président a pris un engagement : revenir dans “un an” pour faire un bilan “et rendre des comptes” sur l’avancée de cette immense reconstruction.

La date est prise.

Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
pollution air Nice

Ne ratez aucune info!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Total
1
Share