Cet été, les côtes atlan­tique et méditer­ra­néenne se livreront une intense bataille pour attirer les touristes. Néanmoins, à quelques semaines du début des congés, une tendance se dégage.

Où iront les Français cette année en vacances ? Chaque année, cette marotte revient chez les spécia­listes des réser­va­tions estivales, qui, à travers le choix de leurs utili­sa­teurs, dressent un tableau de l’appétence de nos conci­toyens pour la saison.

Bien que certaines desti­na­tions étran­gères comme Bali attirent les voyageurs, une étude menée par Tourlane en fin d’année 2022 révélait que la France serait le lieu de villé­giature principal de ses habitants en 2023.

Fort logiquement, l’attrait que portent les résidents de l’Hexagone pour le pays va profiter aux littoraux, qui verront de nombreux touristes débarquer en juillet et en août. Le deux grands gagnants devraient être l’océan Atlantique et la mer Méditerranée, mais lequel des deux absorbera le plus de visiteurs sur ces deux mois ?

Verdict…

Le groupe Azureva, qui se base sur les locations effec­tuées dans ces établis­se­ments, nous donne une première tendance concernant le choix des vacanciers. 

Entre le littoral atlan­tique et méditer­ranéen, c’est le premier nommé qui séduit le plus les Français. L’Ouest, grâce aux plages landaises, aux vagues, aux dunes et à son climat, concentre 45% des réservations.

Le Sud quant à lui est lui "cantonné" à 37%, avec entre autres les eaux chaudes, la Côte d’Azur…

Le littoral méditerranéen recule

La nette préfé­rence pour l’Atlantique s’est accentuée en 2023, puisque les locations ont progressé de 9 points en un an. A l’inverse, la Belle Bleue a laissé 7 points en route sur la même période. Une inversion de la tendance donc entre les deux dernières années. La montagne attire elle 12% des voyageurs en France durant la saison estivale. 

À LIRE AUSSI : PHOTOS. "Plus beaux villages de France": ces deux communes de la Région Sud distin­guées par le Michelin

Pourtant, sur le plan financier, il semble plus opportun de venir sur le terri­toire méditer­ranéen, d’autant plus en ce cycle de hausse des prix à la consom­mation et des tarifs des hôtels. En effet, les héber­ge­ments locatifs dans le Sud du pays apparaissent globa­lement moins onéreux que sur la côte atlan­tique, selon une analyse de HomeToGo.fr

Photo : Depositphotos.com

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.