Si la situation est inverse dans plusieurs villes des Alpes-​Maritimes, on constate que le coût d’un trois pièces-​neuf à Nice baisse depuis un an. 

Est-​ce une tendance qui se généra­lisera au marché de l’immobilier niçois ? Pour l’instant, nous n’en prenons pas forcément le chemin, mais la plate­forme Trouver-un-logement-neuf.com, spécia­liste de la question, a noté une courbe intéres­sante pour les poten­tiels acqué­reurs.  

Dans le domaine des appar­te­ments neufs situés au sein des communes du littoral français, l’enquête menée par le site révèle que Nice a vécu un recul, certes limité, mais tout de même, des tarifs des trois-pièces. 

Plus de 400.000 euros pour un T3 à Nice 

Entre juin 2022 et juin 2023, le prix d’un T3 tout juste sorti de terre dans la capitale des Alpes-​Maritimes est descendu à 403.900 euros après avoir connu une baisse de 2,96%. Un pourcentage loin de Vannes, premier de ce classement (-18,8%), mais supérieur à bon nombre des 37 stations balnéaires observées. 

Ainsi, dans le dépar­tement, seule Antibes a elle aussi constaté une chute des montants (436.900 euros, - 5%). Les autres villes de notre terri­toire sont elles sur la pente ascen­dante, certaines connaissent même une véritable explosion des tarifs !

De fortes hausses dans les Alpes-Maritimes 

On parle ici de Menton (436.800 euros, +12,96%), Saint-​Laurent-​du-​Var (397.000 euros, +23,79%) et Villeneuve-​Loubet. Cette dernière cité a connu la progression la plus impor­tante selon ce baromètre, avec une hausse de 48,69% (de 360.000 à 535.300 euros en un an). 

On observe sur le pourtour méditer­ranéen une accélé­ration des prix, à l’image d'Hyères (+2,47), Marseille (+7,4%), Fréjus (+28.19) et Six-​Fours-​les-​Plages (+35.82) pour citer quelques communes de la Région Sud.  Cela s’explique selon les experts par le manque d’offres sur la côte, une pénurie qui s’associe à une demande pour ces biens de plus en plus importante. 

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.