VOTRE AVIS - Le maire de Nice Christian Estrosi (FA) a été très clair ce mercredi 18 août sur RTL : non, il ne veut pas accueillir de réfugiés afghans dans notre cité. 

La raison ? "Nice a déjà été victime du terro­risme", notamment pour le 14 juillet 2016 et le 29 octobre 2020. Un lien entre asile politique et terro­risme qui a indigné certains militants de gauche.

Depuis quelques jours, les Talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan, profitant du retrait militaire des Occidentaux. De nombreux civils tentent depuis de quitter le pays, alors que ces fonda­men­ta­listes islamistes ultra-​violents ont pour habitude de s'en prendre notamment aux femmes, aux minorités et aux intellectuels.

Faut-​il, dès lors, tendre la main à certains Afghans et les accueillir dans notre ville, comme l'a proposé le maire socia­liste Benoît Payan pour Marseille ?

Vous avez été nombreux à réagir dans notre commu­nauté de lecteurs "Nous, les Niçois" sur Facebook. 

"D'accord avec le maire"

"Bravo monsieur Estrosi, il faut protéger notre ville. Assez de barbaries" applaudit Martine. Tout comme Gisèle : "Bien dit. La ville est assez malheu­reuse avec tous les gens qui n'ont rien à manger avec leur petite retraite."

"La France arrive à peine à aider la pauvreté, où va-​t-​on ? N'oublions pas les attentats, tout est risqué" abonde Angèle.

"Nous avons eu trop d'actes de terro­risme qui ont fait la Une des médias, sans compter les agres­sions quasi-​journalières dont on ne parle pas !" souligne également Mauricette.

Ils sont inquiets

"Comme si (Estrosi) avait le choix" doute Fred, qui estime que Nice "devient la cour des miracles avec l'aide de toutes les associa­tions bobos gauchistes. Un grand ménage, ou la mort de notre identité" balaie-​t-​il.

Même son de cloche du côté d'Erik : "C’est pas lui qui va décider mais Macron, et lui il va en faire venir un sacré paquet ! Nice, c’est déjà l’anarchie depuis plusieurs années. Il n'y a qu’à voir ceux qui se promènent dans les rues !"

Ils sont choqués par la phrase du maire

"Ils ne sont pas tous terro­ristes, monsieur Estrosi, vous ratissez des voix qui risque­raient d’aller au RN…" pense Marie-​Paule.

"Ce n'est pas très humain, tout ça."

"Déjà des migrants à Nice"

"Et les Afghanes ? Il en accueille déjà au Port sans le savoir" ironise Maryze. 

Tout comme Jean-​François : "Quel menteur ! Et les clandestins sur la digue du port ?"

Réagissez