Anthony Borré Nice Covid-19

Coronavirus à Nice : Tests, nombre de contagions… ce que l’on sait de l’épidémie dans notre ville

Notre ville a été “peu touchée” par la pandémie de Covid-19, comme le révèle la grande campagne de dépistage organisée ces dernières semaines par la municipalité.

SANTÉ — Le premier adjoint fait le point. Ce dimanche 5 juillet, le bras-droit de Christian Estrosi, Anthony Borré, a communiqué les résultats des tests Covid effectués à Nice ces dernières semaines. Environ 1,3% des 53.000 Niçois ayant participé à cette grande campagne gratuite de dépistage démarrée le 9 juin se sont révélés positifs au Covid-19. Cette initiative de la Ville de Nice va fournir des données très précieuses aux médecins.

“Ce taux de 1,3% de positifs permet de savoir que Nice a été très peu touchée, sans doute parce que les Niçois ont été respectueux des règles de confinement et la mairie attentive à faire respecter des règles de distanciation strictes”, a analysé Anthony Borré.

Avant de compléter : “Au total, avec les 15 000 agents de la collectivité qui se sont aussi fait dépister, près de 70.000 personnes ont été testées à Nice”: le taux de positifs parmi ces agents s’établit à 3,5%, sans doute parce que “ce sont des personnes, comme les policiers municipaux ou les agents du CCAS, qui peuvent avoir été en contact avec énormément de gens.”

EN RAPPORT > Coronavirus à Nice : Le virus ne circule “presque plus”

Ce dépistage massif (sanguin) aura mobilisé environ 130 infirmiers et infirmières libéraux, ainsi que des agents de la ville, avec la participation de deux laboratoires.

Proposée gratuitement aux Niçois, l’initiative a coûté à la Ville environ 500.000 euros. 

Ces tests auront permis de recueillir d’importantes informations sur l’épidémie : 36.000 Niçois ont bien voulu répondre à un questionnaire détaillé et anonyme à destination des équipes épidémiologiques du CHU de Nice. “Ce dernier devrait rendre compte des résultats de ce questionnaire en septembre”, a indiqué M. Borré.

Comme Christian Estrosi l’avait souligné dans son interview exclusive accordée à Nice-Presse quelques jours avant le second tour des municipales, le maire de Nice compte prendre de plus en plus d’initiatives en matière, notamment, de santé, “un domaine où l’État a montré ses limites pendant la crise sanitaire.”

Cette grande campagne de dépistage organisée avec succès par la Ville de Nice a été lancée alors même que le gouvernement n’avait pas encore dévoilé sa stratégie nationale en matière de tests.

EN RAPPORT > Épidémie de coronavirus : Ce qui fait craindre une “seconde vague”

Vous souhaitez partager une information avec la rédaction? Voici comment...
Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
nice lutte sida vih
Lire l’info

INTERVIEW. Dans les Alpes-Maritimes, “la stratégie de lutte contre le VIH est fortement perturbée par la crise sanitaire”

Notre département figure parmi les plus touchés de France par l'épidémie de VIH depuis plusieurs années. Face à cela, les autorités ont mis en place de vastes dispositifs qui ont déjà montré de premiers résultats très encourageants. Toutefois, la pandémie de Covid-19 a fragilisé la lutte contre le Sida en 2020.
Total
5
Share