Coronavirus : Notre région Sud PACA particulièrement menacée par une «seconde vague» de Covid-19?

PACA Coronavirus Covid-19
Photo : Vladimir Fedotov (à titre d'illustration)

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
84
Shares

SOS médecins affirme que la hausse des cas de Covid est la plus importante dans les régions qui ont été épargnées par la première vague. La Provence-Alpes-Côte-d’Azur a‑t-elle plus de probabilités que ses voisines de voir repartir la pandémie?

CRISE SANITAIRE — Nos amis girondins voient leur département classé «moyennement vulnérable» au vu de la circulation du virus, un «message d’alerte pour la population» a précisé Santé Publique France.

Le 33 avait fait partie des zones relativement épargnées par la pandémie de Covid-19 ces derniers mois. À Marseille également, les médecins tirent la sonnette d’alarme.

NOTRE PAGE SPÉCIALE > Suivez toute l’actualité du nouveau coronavirus Covid-19

«Ce qu’on voit actuellement, cette augmentation de cas, ce n’est pas une deuxième vague, c’est une première vague» explique auprès de France Inter le chef du service des urgences d’Avicennes, à Bobigny (Seine-Saint-Denis).

À LIRE AUSSI > Coronavirus : Le Covid-19 «circule activement» en région PACA, ce qu’il faut savoir

«L’épidémie progresse vers l’ouest et vers le sud, comme aux États-Unis où l’épidémie à progressé de l’est vers l’ouest et du nord vers le sud.»

D’après lui, ces régions sont les plus touchées car les populations qui y vivent ne «sont absolument pas immunisées».

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, où le virus avait moins touché la population que dans le Nord et l’Est, le nombre des cas de Covid a triplé depuis deux semaines.

Au 9 juillet, le taux de reproduction du virus (R0) est de 1,24 en PACA, pour un seuil d’alerte fixé à 1,5.

Cette semaine, le maire de Nice a imposé une limite de 2,500 personnes pour les évènements organisés cet été, bien en dessous du seuil de 5,000 personnes fixé par l’État.

Christian Estrosi a également rendu le masque obligatoire dans les manifestations culturelles organisées par la Ville, tout en réclamant à Emmanuel Macron de l’imposer partout dans l’espace public.

Notre région présente plusieurs facteurs de risque : sa situation frontalière avec l’Italie ainsi que son brassement de population lié à la prévalence du tourisme. Raison de plus pour maintenir sa prudence et ne rien relâcher sur les gestes barrières.

À LIRE AUSSI > Coronavirus : Une foule immense à Nice pour le concert de The Avener, les réseaux sociaux révoltés

Partagez cette info :

Total
84
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse