La capitale de la Côte d'Azur figure dans le top 10 des villes européennes pour placer son argent de façon sûre, et plus parti­cu­liè­rement dans le secteur de l'immobilier.

C'est une recon­nais­sance impor­tante pour notre localité ! Si les tarifs de la pierre pratiqués sur le littoral azuréen sont parmi les plus hauts du continent, Nice reste une desti­nation de choix pour investir. 

Selon le classement d'European Best Destinations (EBD), relayé par Forbes, notre cité se place à la quatrième position des meilleurs endroits où placer son argent. Ces localités mises en avant proposent des inves­tis­se­ments sûrs, "qu'il s'agisse de grandes entre­prises pesant des milliards d'euros pour des biens immobi­liers sécurisés ou des hôtels de luxe, mais aussi des place­ments à plus petite échelle pour permettre l'indépendance finan­cière", précise le guide.

Pour établir sa hiérarchie, EBD s'est basé sur diffé­rents critères comme le prix au mètre carré, les jours d'ensoleillement, la proximité des univer­sités, des aéroports et des infra­struc­tures de transport, les avantages fiscaux, la quantité d'espaces verts et des indices d'entrepreneuriat, de liberté ainsi que de bonheur.

Nice première destination pour investir dans l'immobilier

nice immobilier
Illustration - Photo © Depositphotos.com

L'étude place la capitale maralpine quatrième des meilleures villes pour investir, toutes catégories confondues. Elle est devancée par Monaco, Genève (Suisse) et Batoumi (Géorgie).

Mais Nice se distingue dans un secteur important. En effet, EBD salue notre ville comme la première desti­nation pour investir dans l'immobilier. Le guide spécialisé avance plusieurs arguments, comme celui de la région "la plus attractive pour placer son argent".

À LIRE AUSSI : Immobilier : le prix des biens de luxe explose sur la Côte d'Azur

Il faut dire que depuis des décennies, le parc immobilier niçois connaît une flambée des prix. Une tendance qui s'explique par plusieurs facteurs, comme l'incapacité de construire le moindre bâtiment dans de nombreuses régions de la Côte d’Azur en raison des contraintes d'espace. Le rapport avance également la problé­ma­tique du nombre de proprié­taires étrangers. "Russes, Sud-​Africains, Américains, Néerlandais, Allemands, Anglais et Autrichiens sont parmi les plus repré­sentés et intéressés par un pied-​à-​terre en Provence ou dans les villes huppées de Cannes et Nice".

En moyenne, il faut compter 300.000 euros pour un deux-​pièces dans le centre de Nice. Des prix qui n'ont pas de limite pour des biens plus grands. Un appar­tement de prestige avec vue mer coûte environ 3 millions d'euros, mais offre surtout un rendement locatif de 15.000 euros par semaine en haute saison, selon les chiffres avancés par l'étude.

"Investir sur la Côte d'Azur, c'est comme acheter un Château Rothschild millé­naire : cher mais sûr", conclut l'organisme.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.