Ce marché engendre des retombées écono­miques somptuaires pour l'économie locale.

Très bonne nouvelle pour l'attractivité de la Riviera : l'été prochain, un vol direct sera proposé par Americain Airlines entre l'aéroport de Nice et Philadelphie, la plus grande ville de Pennsylvanie. United et Delta (vers Atlanta) opèrent également des trajets chez nous.

"Le marché américain est devenu notre marché inter­na­tional le plus straté­gique" explique ce 18 août François de Canson, vice-​président de la Région Sud et président du comité de tourisme (CRT) Provence-​Alpes-​Côte d’Azur.

Avant de développer : "Les Américains nous visitent sur une période large et pas qu’au cœur de l’été, ce qui nous permet de lisser l’activité touris­tique". Ils se rendent "majori­tai­rement dans des héber­ge­ments marchands" c'est-à-dire les hôtels, qui versent le produit d'une taxe aux collec­ti­vités, tout en étant un moyen de "soutenir nos emplois".

"Vendre la Côte d'Azur en hiver"

"Le CRT Provence-​Alpes-​Côte d’Azur travaille déjà à la prochaine mission en Pennsylvanie afin que, comme nous l’avons fait pour la nouvelle ligne d’Atlanta, celle-​ci soit un succès immédiat". 

Prochain défi ? Voir s'ouvrir une ligne avec les Etats-​Unis "toute l’année" en cohérence avec "notre nouvel axe de promotion 'vendre la Côte d’Azur en hiver'."

Depuis la crise sanitaire, les Américains repré­sentent la première clientèle hôtelière du Sud, dépassant les Britanniques. En 2022, ils ont frôlé le million de nuitées sur notre territoire.

Précisons que nous sommes la seule région de France - hors Paris et les Antilles - a être desservie en direct depuis les Etats-Unis.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.