À l'hôpital

Notre dépar­tement est repassé sous la barre record des 500 hospi­ta­li­sa­tions simul­tanées. Au 15 décembre, 489 patients COVID (-5 en 24 heures) sont pris en charge dans les établis­se­ments maralpins.

Lire aussi > Les bars et restau­rants rouvriront-​ils fin janvier ? “Tout dépendra des fêtes” avertit le gouvernement

55 sont en réani­mation (-5 en 24h) pour un taux d'occupation d'environ 60% au 15/​12, bien loin des 85% observés au coeur de la seconde vague de novembre.

Lire aussi > COVID-​19 : écoles et conta­mi­na­tions, que dit la science ?

Principaux indicateurs sanitaires

Du 6 au 12 décembre, 247 cas sont décou­verts chaque jour en moyenne dans notre dépar­tement : une donnée qui stagne, après une légère hausse fin novembre (positifs ne voulant pas dire sympto­ma­tiques, évidemment).

Du 9 au 15 décembre, cinq azuréens atteints du COVID sont morts chaque jour en moyenne dans nos hôpitaux.

Le taux d'incidence, c’est-à-dire le nombre de tests virolo­giques positifs pour 100.000 habitants sur une semaine, s'établit à 160 au 12 décembre, bien plus faible que début novembre, où il attei­gnait 372 (le 4/​11) mais en hausse par rapport au 28 novembre, où il était "tombé" à 137.

Lire aussi > ANALYSE – Covid-​19, quand les symptômes persistent : que sait-​on des formes longues de la maladie ?

Le R0, le nombre de personnes conta­minées par un seul malade du nouveau corona­virus, est en-​dessous de 1, à 0.83, au 8 décembre — il est toutefois en nette hausse par rapport aux semaines précé­dentes, où il était de 0.5.

Si il dépassait 1, on consi­dé­rerait que l'épidémie serait "en progression" chez nous (vigilance). C'est au-​dessus de 1.5 que l'on considère le seuil d'alerte franchi.

⚠️ Suivez toute l'actualité de la pandémie de Covid-​19 avec notre page spéciale

Réagissez