COVID-19 dans les Alpes-Maritimes : une situation calme avant les fêtes

Les principaux indicateurs stagnent moins de dix jours avant Noël. La tension hospitalière décroit légèrement, mais le taux de reproduction du virus (R0) a enregistré une nette augmentation ces jours derniers, pour se rapprocher du seuil de vigilance. 
coronavirus alerte nice
Photo : Gabriella Clare Marino (à titre d'illustration)

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
9
Shares

À l’hôpital

Notre département est repassé sous la barre record des 500 hospitalisations simultanées. Au 15 décembre, 489 patients COVID (-5 en 24 heures) sont pris en charge dans les établissements maralpins.

Lire aussi > Les bars et restaurants rouvriront-ils fin janvier? “Tout dépendra des fêtes” avertit le gouvernement

55 sont en réanimation (-5 en 24h) pour un taux d’occupation d’environ 60% au 15/12, bien loin des 85% observés au coeur de la seconde vague de novembre.

Lire aussi > COVID-19 : écoles et contaminations, que dit la science?

Principaux indicateurs sanitaires

Du 6 au 12 décembre, 247 cas sont découverts chaque jour en moyenne dans notre département : une donnée qui stagne, après une légère hausse fin novembre (positifs ne voulant pas dire symptomatiques, évidemment).

Du 9 au 15 décembre, cinq azuréens atteints du COVID sont morts chaque jour en moyenne dans nos hôpitaux.

Le taux d’incidence, c’est-à-dire le nombre de tests virologiques positifs pour 100.000 habitants sur une semaine, s’établit à 160 au 12 décembre, bien plus faible que début novembre, où il atteignait 372 (le 4/11) mais en hausse par rapport au 28 novembre, où il était «tombé» à 137.

Lire aussi > ANALYSE – Covid-19, quand les symptômes persistent : que sait-on des formes longues de la maladie?

Le R0, le nombre de personnes contaminées par un seul malade du nouveau coronavirus, est en-dessous de 1, à 0.83, au 8 décembre — il est toutefois en nette hausse par rapport aux semaines précédentes, où il était de 0.5.

Si il dépassait 1, on considérerait que l’épidémie serait «en progression» chez nous (vigilance). C’est au-dessus de 1.5 que l’on considère le seuil d’alerte franchi.

⚠️ Suivez toute l’actualité de la pandémie de Covid-19 avec notre page spéciale

Partagez cette info :

Total
9
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse