La mairie promet qu'il y aura autant de places dans la salle de lecture après le chantier qu'avant.

Ce projet de patio à la califor­nienne n'a semble-​t-​il pas soulevé un enthou­siasme débordant. Le 2 avril, nous vous présen­tions le projet de réhabi­li­tation de Louis-​Nucéra, la plus grande biblio­thèque de la ville. Chantier lié à l'extension vers le Nord de la Coulée verte, puisqu'elle se trouve sur son tracé.

Il était ainsi annoncé que"la salle de lecture sera préservée aux dimen­sions actuelles", et serait doublée "d'un agréable patio pour la lecture en plein air" (visuel d'illustration de cet article).

Pour autant, un collectif de gauche, Viva, avait accusé la munici­palité de vouloir réduire les places, avant de lancer une pétition pour s'y opposer. Ce vendredi 2 juin, on apprend par un commu­niqué de presse de la Ville que Christian Estrosi a reçu "des usagers et des lecteurs" à ce sujet. Etaient aussi présents "les initia­teurs de la pétition, Mireille Damiano et Robert Injey, pour recueillir leurs suggestions".

Il y aura bien "des espaces extérieurs ombragés"

Lors de ces rencontres, les uns et les autres ont fait part de leurs inter­ro­ga­tions sur le projet. "A leur écoute, il a été décidé que la biblio­thèque Louis-​Nucéra conservera son volume intérieur et l’ensemble des espaces existants qui seront rénovés. Le patio, initia­lement prévu à l’intérieur de la biblio­thèque, ne sera pas réalisé".

"Quant à l’entrée, positionnée sur la traverse Barla, elle permettra une meilleure visibilité et donnera toute sa dignité à cette biblio­thèque rénovée".

"Des espaces extérieurs, ombragés, indépen­dants de la biblio­thèque, seront aménagés avec du mobilier adapté, dans le cadre du prolon­gement de la Promenade du Paillon".

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.