Au cours de la nuit dernière, les forces de l’ordre ont dû faire face à des affron­te­ments avec des bandes de jeunes venus en découdre sur l'avenue Jean-​Médecin à Nice.

Il veut que la peur change de camp.

Au lendemain de débor­de­ments notables survenus en marge des célébra­tions de la coupe du monde de football, en coeur de ville, le maire Christian Estrosi appelle à une réforme de la loi pénalisant les délinquants.

"J’apporte toute ma recon­nais­sance à la police nationale et la police municipale qui a procédé à 33 inter­pel­la­tions à Nice. Mais il faut tirer les leçons de ce qui s’est produit dans toutes les grandes villes de France".

"J’estime d’abord qu’il faut abaisser la majorité pénale à 16 ans ; la grande majorité étant très jeune" note-​t-​il.

"Ils se prennent pour des héros"

"Il faut aussi pouvoir restreindre la vente de feux d'artifice sur internet". En effet, les magasins de notre cité sont interdits par la préfecture de le faire, mais pas les sites de e-commerce !

L'édile poursuit : "J’estime également qu’il faut engager une grande réflexion sur le rôle des réseaux sociaux puisque la plupart de ces voyous se filment pour diffuser leurs faits et se prennent pour des héros de TikTok ou Snapchat".

Comme développé dans cet article, il avait déjà adressé un courrier à Netflix pour respon­sa­bi­liser la plate­forme en la matière.

"Enfin, j’appelle à la plus grande fermeté face à ceux qui ont été inter­pellés et qu’il faut condamner de la façon la plus ferme. Face à ces faits, il est urgent que l’Etat se montre intraitable". 

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.