Fusillade : Le Premier ministre vient à Nice annoncer des mesures contre l’insécurité

édition spéciale fusillade nice presse

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
22
Shares

Le Premier ministre, le Garde des sceaux et le ministre de l’Intérieur sont en visite à Nice, quelques jours après une nouvelle fusillade aux Moulins, la onzième à éclater en ville depuis janvier.

13:20 : Le point sur les nouveaux pouvoirs de la police municipale de Nice : «La peur est dans le camp des barbares et des dealers»

Le maire de Nice a détaillé sur BFMTV les nouvelles compétences confiées à titre expérimental à la PM de notre ville : lire notre article.

«C’est la première fois qu’un gouvernement vient à Nice pour amener non pas des paroles mais des actes concrets» — Christian Estrosi

12h20: Un jeune homme tué par arme blanche à l’Ariane

Selon Nice Matin, un jeune homme a été retrouvé mort, «portant des plaies sanglantes» à l’Ariane, au moment même où le Premier ministre Jean Castex effectue une visite dans la ville. La victime aurait entre 15 et 20 ans et portait des plaies sanglantes.

La PJ a été saisie de l’enquête le jour même de la venue, à Nice du premier ministre, Jean Castex, accompagné du ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti et du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

12h00 : Les pouvoirs de la police municipale de Nice étendus, comme l’avait demandé Christian Estrosi

12h01: Les annonces de Jean Castex à Nice : «Lundi dernier, quartier des moulins, ici à Nice, s’est produit une fusillade en plein jour très probablement sur fond de trafic de drogue. Le maire a été violemment pris à partie. Je suis d’abord venu vous dire que ces faits sont inadmissibles et ne peuvent être tolérés. S’en prendre aux maires, s’est s’en prendre à la République. Je suis venu vous dire que ce qui s’est passé lundi ici est inadmissible ici comme partout ailleurs. Les maires sont les piliers de notre République.»

VIDÉO. Fusillade en pleine rue à Nice : Les premières images des coups de feu aux Moulins

«Nous n’acceptons pas ici comme ailleurs ce qui est inacceptable. La seule loi qui vaille est la loi républicaine et l’Etat de droit et c’est la seule autorité qui doit s’appliquer. Je veux dire ici toute ma confiance à tous les agents et les fonctionnaires des services publics qui sont engagés dans la haute mission de protection de l’ordre.»

VIDÉO. Insultes, projectiles… Visite cauchemardesque pour Christian Estrosi aux Moulins (Nice) cette nuit

«Nous allons renforcer les moyens de la police et de la justice qui a été trop longtemps délaissée. Dès la fin de l’année 2020, 150 emplois supplémentaires seront créés pour renforcer la justice de proximité.»

«L’Etat doit incarner la mobilisation pour la sécurité. Ici, comme ailleurs je vais agir. J’ai décidé que les effectifs niçois soient mis à niveau avec l’affectation de 60 policiers qui vont être déployés. J’ai décidé que les fonctionnaires actifs de la police nationale de Nice auront aussi le droit à l’indemnité de fidélisation

«Nice est l’une des seules grandes villes de France sans hôtel de police moderne. Nous allons le réaliser. Et il est grand temps de l’accélérer avec des crédits qui seront affectés au plan de relance.»

«Je vous annonce qu’à Nice nous allons expérimenter l’extension de la compétence de la Police municipale.»

Partagez cette info :

Total
22
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse