Épidémie de coronavirus : Situation de crise en région PACA — Les services de réanimation «en très forte tension»

coronavirus jeunes
Photo : Sj Objio

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
6
Shares

Les Bouches-du-Rhône «figurent en tête du classement national des départements dont la situation évolue le plus défavorablement», d’après le préfet de région ce lundi.

CORONAVIRUS/LE POINT À 18H — Le préfet de la région Sud a annoncé ce lundi 14 septembre de nouvelles mesures régionales de lutte contre le coronavirus : les fêtes étudiantes et les sorties scolaires sont désormais interdites. Il a également décidé de l’extension du port du masque dans 27 communes des Bouches-du-Rhône;

D’après Jean-Olivier Arnaud, directeur de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille, dans la cité phocéenne, sur 155 lits dédiés, 129 sont occupés, 4 lits de réanimation restent disponibles.

Philippe De Mester, directeur général de l’Agence Régionale de Santé PACA, assure de son côté que «les services de réanimation sont en très forte tension».

«On sera forcément amenés, à un moment ou à un autre, à réduire un peu l’activité chirurgicale» a‑t-il ajouté.

Selon le dernier point de l’Agence régionale de santé (ARS), 15 patients étaient ce lundi en réanimation dans les hôpitaux de notre département des Alpes-Maritimes. 7 personnes sont décédées de la Covid-19 entre le 7 et le 11 septembre dans les AM.

Toute l’actualité de la pandémie de Covid-19 avec notre page spéciale

EN RAPPORT : «La vie des Niçois en dépend»: Contre la Covid-19, Estrosi déploie un nouvel arsenal de mesures


POUR RAPPEL

Point épidémiologique Covid-19 du 10 septembre, d’après Santé Publique France : «L’épidémie progresse et le nombre de cas aura doublé dans 14 jours si sa dynamique se maintient.»

La situation est «préoccupante : le virus circule dans la population et de manière très active chez les adultes jeunes. Sans changement de dynamique, le nombre hebdomadaire de nouveaux cas aura doublé dans 14 jours avec un risque de diffusion du virus vers des populations plus âgées et plus vulnérables.»

Pour l’instant «l’impact sur le système de soin encore modéré, sauf en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur.»

Partagez cette info :

Total
6
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse