Du 10 au 26 février, le Carnaval rythmera la vie niçoise. A côté des festi­vités de ce grand événement, d’autres activités gratuites seront proposées aux visiteurs. 

Le grand jour approche. Le coup d’envoi du Carnaval de Nice sera donné le vendredi 10 février avec son village sur la coulée verte, et dès le lendemain par la grande parade sur la place Masséna.

Mais en plus des activités payantes comme les corsi carna­va­lesques illuminés, d’autres rendez-​vous prévus autour de l'événement seront acces­sibles gratui­tement. Le point sur les imman­quables, sans débourser un euro.

Les bals Veglione

Commençons par les bals Veglione à l’opéra. Le premier aura lieu le samedi 25 février à partir de 19 heures. Au programme, le classique bal viennois avec les masques, le bal musette, puis les années disco, de la pop, du rock, ainsi que de la musique électro avec un DJ pour danser jusqu’au bout de la nuit. 

La seule condition est de venir vêtu d’un costume. Vous devez également réserver votre place à partir du 7 février à la billet­terie de l’opéra. 

Il sera suivi d’une session ouverte aux personnes âgées le dimanche 26 de 14 à 18 heures. Là aussi déguisés, ils danseront sur des airs de disco, madison, bachata ou encore des années 80. La réser­vation se fera dans les maisons des seniors dès le 15 février.

Toujours à l’opéra, vous pourrez assister à un concert de jazz par le Big Band Interdirections de la Ville de Nice. 

Ce sera le mercredi 22 février à 20 h 30. L’inscription se fait par mail à l’adresse suivante : bigband-​protocole@​ville-​nice.​fr. 

Le Carnaval se déplace dans les quartiers

Si vous ne pouvez pas vous rendre place Masséna, avenue de Verdun ou sur la Promenade des Anglais pour observer la grande parade, les corsi et les batailles de fleurs, l’esprit du carnaval viendra à vous. 

En effet, vous retrou­verez dans vos quartiers plusieurs activités comme les batailles de confettis, les concours des plus beaux dégui­se­ments, de la sculpture de ballons, du maquillage pour les enfants ou encore des ateliers créatifs, à chaque fois de 13 à 17 heures.

Rendez-​vous pour cela le 8 février au jardin des Arboras, le 13 au square Wilson, le 16 au jardin Jean-​Gabin, le 20 au jardin Charles-​Caressa, le 23 au jardin du Parc-​Paradisio et le 24 au parc Général-Lecuyer. 

Rendez-​vous à la patinoire !

Place ensuite à la patinoire Jean Bouin, qui ouvrira ses portes les 10, 11 et 12 février pour toute une ribam­belle d’animations : élection du plus beau dégui­sement, un atelier décoration, luges en forme d’animaux ou encore un blind test.

Le 24 février, vous aurez le loisir de regarder un match de hockey sur glace, avec un quiz sur le Carnaval lors de la première pause. 

Ensuite, un duel de mascottes et un jeu du palet sont au menu de la deuxième période. 

Expo, soirée gay et cérémonie de clôture en accès libre

L’exposition "Nice et le fabuleux Carnaval de Rio", que nous vous décri­vions dans cet article, est actuel­lement présentée au musée Masséna jusqu’au 5 mars. Elle est aussi en accès libre pour les Niçois (sur présen­tation de la carte dédiée).

Autres événe­ments gratuits, le Lou Queernaval, le premier carnaval gay de France. Il se tiendra le vendredi 17 février à 20h30 sur la place Masséna. 

Cela concerne aussi la cérémonie de clôture avec le feu d’artifice sur la plage le dimanche 26, comme nous l’expliquions dans ce papier du 11 janvier dernier.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.