Coup de filet ce matin dans l'ouest niçois. Christian Estrosi annonce mardi 27 avril que la Brigade des Stupéfiants de la Police Nationale a mis la main sur trois individus dans la matinée.

Les enquê­teurs sont tombés sur dix kilos de résine de cannabis dans le quartier des Moulins, mais également sur de la cocaïne (15 kg de drogues en tout). "Deux armes de poing", c'est-à-dire deux pistolets, ont également été saisis.

Les trois hommes ont été placés en garde à vue. 

"Nous ne lâcherons rien face au trafic de drogue ici et partout à Nice" a réagi le maire dans un tweet.

La police n'a établi aucun lien avec la fusillade du 22 avril. Dans ce même quartier, des coups de feu entre dealers ont éclaté, blessant un homme d'une balle perdue. La PJ est en charge des investigations. 

« Il est temps d’obtenir le reclas­sement de l’intégralité des Alpes-​Maritimes en secteur difficile !» avait réclamé le syndicat Unité SGP-​Police alors que la zone est connue pour être une plaque tournante de la drogue.

Lire aussi : Fusillade à Nice : Christian Estrosi promet (encore) la guerre au crime organisé

Arrivé presque immédia­tement sur place, le maire avait promis aux trafi­quants "la guerre" et aux habitants "un soutien total".

Réagissez