Face au dévelop­pement du variant Delta dans notre dépar­tement (le plus touché ces derniers jours), la préfecture prend des mesures. Dès le 1er juillet, elle a ainsi prolongé jusqu'au 16 l'arrêté préfec­toral rendant obliga­toire le masque de protection en extérieur à certains endroits dans les Alpes-​Maritimes. On fait le point.

Lire aussi -- Christian Estrosi pourrait serrer la vis à Nice : ce qu’il faut savoir sur le « variant Delta » du Covid-19

Marchés et brocantes

Conformément à cette régle­men­tation, il reste ainsi obliga­toire sur les marchés, qu’ils soient couverts ou en plein air. Il faudra également le porter : dans les brocantes, les braderies, les vide-​greniers et les marchés au puces.

"Lieux bondés"

Il faudra également le garder dans ce que la préfecture considère comme des "lieux bondés", dès lors que « la distan­ciation physique d’au moins 2 mètres entre les personnes ne peut-​être respectée, et le contact prolongé ne peut être évité ». On pense ainsi aux zones piétonnes et aux artères les plus fréquentées des centres-​villes, mais aussi aux files d'attente des magasins et aux éventuels rassem­ble­ments (manifes­ta­tions ou fêtes).

Attention

Il faut également porter son masque dans un périmètre de 50 mètres autour, lorsque la distan­ciation de deux mètres ne peut être respectée :

  • des galeries commerciales
  • des établis­se­ments scolaires
  • crèches.
  • des lieux de culte
  • des gares
  • des aéroports
  • des ports
  • des arrêts de bus et de tram

Vous pouvez consulter l'arrêté préfec­toral en cliquant ici

Réagissez