Vendredi soir dans Nice-​Presse, l'ex-arbitre inter­na­tional Gilles Veissière accusait le maire d'avoir fait pression sur les organi­sa­teurs d'un match solidaire pour l'en écarter.

Estrosi "stupéfait"

Christian Estrosi a tenu ce samedi 24 septembre à mettre les choses au clair dans nos colonnes :

"J'ai beaucoup d’amitié pour Gilles Veissiere. J'ai été stupéfait de découvrir qu'il a été écarté du Match des Légendes" programmé lundi à l'Allianz Riviera au profit des enfants malades.

"Pour rien au monde je ne me rabais­serais à quelque chose d’un tel niveau. Gilles Veissiere a naturel­lement toute sa place dans ce match".

"C’est un grand ancien arbitre. Il a toute mon amitié. Lors des dernière élections munici­pales, je lui ai d’ailleurs demandé de nous rejoindre sur la liste, sur d’autres déléga­tions (que celle des Sports, NDLR). Il a refusé. Gilles Veissiere y a toujours sa place, pour contribuer sous d’autres formes s’il le souhaite, et remplir d’autres missions pour sa ville."

"Je n’accepterai pas qu'on ternisse cette longue histoire d’amitié entre lui et moi!"

Ciotti : "une déplorable pression"

Relayant notre article ce samedi matin, le député Les Républicains des Alpes-​Maritimes a réagi : "Déplorable pression d’Estrosi pour écarter Gilles Veissière, arbitre niçois connu et bénévole, du match caritatif des légendes". 

"Honteux de troubler un beau moment de générosité pour les enfants par des rancœurs politiciennes".

La députée LR Christelle d'Intorni (Nice Ouest et les vallées) a également tweeté : "Je salue l'engagement de Gilles Veissière qui a souhaité mettre sa notoriété au service des enfants malades". 

"Il est bien triste que des querelles politi­ciennes l'aient privé de son engagement caritatif. L'intérêt des enfants doit primer sur les querelles d'égo!"

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.