Le maire de Nice et le président de la République l'ont annoncé conjoin­tement ce vendredi 10 février. L'objectif sera d'arriver à un accord concret et planétaire.

La capitale des Alpes-​Maritimes accueillera la Conférence des Nations unies sur les océans, en juin 2025. La France et le Costa Rica entendent aboutir lors de l'évènement à un texte global sur la protection de nos océans.

Précédemment, ce rendez-​vous inter­na­tional majeur avait été organisé à New York puis Lisbonne. 

Jusqu'à une centaine de chefs d'Etat et de gouver­ne­ments sont attendus, ainsi que des milliers de chercheurs, scien­ti­fiques et associa­tions travaillant sur l'exploitation des fonds marins, la sauve­garde des espèces, les aména­ge­ments littoraux ou la pollution des navires. De quoi garantir d'immenses retombées média­tiques et écono­miques pour le territoire.

CE EM

"Un accord pour protéger l’océan comme bien commun de l’humanité, voilà notre ambition" a souligné Emmanuel Macron sur Twitter.

C'est une recon­nais­sance à plus d'un titre pour notre ville, qui va pouvoir accueillir une manifes­tation de très grande impor­tance, après avoir été l'hôte, dans le même domaine, des Assises de l'économie de la mer fin 2021.

Christian Estrosi a salué un "honneur qui est fait à notre ville". "C’est la première fois que la France organise ce rendez-​vous. Nice recevra tous les pays du monde pendant près de deux semaines".

Avant de faire valoir : "C’est la juste recon­nais­sance de notre engagement pour la préser­vation des milieux marins".

ARCHIVE Estrosi : "mon plan pour la transition maritime à Nice"

Pour la collec­tivité, ce qui a joué, c'est la "dimension inter­na­tionale" de la cité, son "attrac­tivité, nos moyens d’accueil, nos infra­struc­tures de transport, nos capacités hôtelières de qualité".

Ces dernières années, elle a déjà accueilli le sommet européen avec la Russie en 2008, celui entre la France et l'Afrique en 2010, ou encore une visite d’État du président chinois en 2019.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.