Le groupe "Notre Département d'abord" a mené l'enquête dans les comptes. 

C'est une nouvelle charge de l'opposition centriste. Au conseil dépar­te­mental, le groupe "estro­siste" mené par le maire laurentin Joseph Segura taille réguliè­rement des croupières à l'exécutif, repré­senté par le président Charles Ange Ginésy mais dominé par le Niçois Eric Ciotti.

"Moins de crédits aux personnes âgées"

Ce jeudi 1er juin, le torchon brûle autour du compte adminis­tratif de l'an passé. "En trompe-l’œil, il masque une casse sociale : la soi-​disant 'bonne gestion finan­cière' est basée sur une recette miracle : des coupes budgé­taires, et un maximum de commu­ni­cation" attaquent les élus.

Joseph Segura et ses collègues dégainent alors les chiffres : "La part des crédits alloués à l’action sociale dans le budget a diminué, en passant de 41% en 2013 à 35% en 2022. La part des crédits alloués aux personnes âgées dans le budget social a diminué en passant de 36% en 2009 à 27%".

De même, la politique en faveur de la jeunesse aurait été "déman­telée", avec la suppression du "Plan jeunes avenir 06", mais aussi avec la baisse de -52% du Fonds d’aide aux jeunes en diffi­culté, entre 2010 et 2016.

6e Département "le plus endetté de France"

Le groupe de centre-​droit poursuit sa liste : "Baisse de -79% du budget alloué au Fonds de solidarité logement qui est passé de 4,8 M€ en 2009 à 1 M€ en 2022. Baisse de -78% du budget alloué à la politique logement qui est passé de 33 M€ en 2009 à 7,3 M€ en 2022…"

Réponse du berger à la bergère, alors qu'Eric Ciotti dénonce ce jeudi encore la dette de la Métropole dans Nice-​Matin : "Le Département des Alpes-​Maritimes était endetté à hauteur de 804 euros par habitant contre 532 euros par habitant pour les Départements de même strate. Nous sommes le 6ème conseil dépar­te­mental le plus endetté de France sur 95".

En parallèle, l'opposition pointe "l'explosion des frais de commu­ni­cation, de publicité et de réception".

"En 2022, ces dépenses repré­sentent 2,7 M€, contre 1,6 M€ en 2021 et 750.000 euros en 2016. C’est donc une augmen­tation de +70% en un an et une augmen­tation de +260% par rapport à 2016". Elles comprennent les publi­cités achetées à certains médias pour des sommes très conséquentes.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.